AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Contempler l’éternité ne suffit pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Reginleif L. Valkyrie

Déesse de la protection

avatar


Messages : 100
Date d'arrivée : 28/08/2013
Localisation : Brooklyn
Célébrité : Bridget Regan
Crédit : Tumblr


MessageSujet: Contempler l’éternité ne suffit pas   Jeu 29 Aoû - 8:41


Reginleif Lydia Valkyrie




Nom :Valkyrie
Prénom :Reginleif Lydia
Surnom : Regi
Age : Inconnu
Statut social : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Identité secrète : Déesse de la protection

Groupe : être évolué (mais camp indécis pour le moment)
Créature : Asgardienne
Célébrité : Bridget Regan
Crédit : (avatar) Wish (autre) Tumblr


everyone has a power

Reginleif à deux pouvoirs, la lévitation et la création d'un champ de force à intensité variable. Reginleif lévite, elle ne vole pas totalement, c'est comme glisser dans les aires à un mètre du sol, mais elle ne le fait pas à longueur de temps, elle ne peut le faire que lorsqu'elle "déclenche" ses pouvoirs. En effet Reginleif n'est pas toute puissante, il lui faut être dans un certain état d'esprit pour que se déchaine ses pouvoirs. Cet état d'esprit est étroitement lié aux sentiments que peut éprouver la demoiselle sur le moment ; si quelqu'un est en danger, si elle s'énerve, si elle pleure... c'est le même principe pour son champ de force. Il s'agit d'une sphère invisible, mais pourtant là, impénétrable, bouclier protecteur céleste qui protège Reginleif et toute chose ou être qu'elle touche. Ce champ de force peut varier d'intensité, passant d'une taille aussi minuscule qu'un insecte, à un diamètre d'une vingtaine de mètres. Il est néanmoins possible si vous en avez la capacité de détourner l'attention de l'Asgardienne afin de créer une brèche dans son bouclier.  Lorsque ses pouvoirs se déclenchent, Reginleif Valkyrie prend un peu d'élans avant de faire un petit bond pour se retrouver à léviter, pieds joints pointe des doigts vers le sol, bras droits tendus, paume des mains relevées. A cet instant, une sorte de brume noir peut épaisse tourne doucement autour de ses pieds. La concentration est très importante, il se peut qu'elle ne réussisse pas à se servir pleinement de ses pouvoirs si le cœur n'y est pas.


the Story of a hero

Née Valkyrie, il me semble fort inintéressant de vous raconter son enfance car ce fut une enfance plutôt normale au sein d'un palais Asgardien, non, je vais plutôt vous parler de ce qu'elle fut et de ce qui l'a amené à être ce qu'elle est aujourd'hui.

Les Walkyries étaient des vierges guerrières, des déesses inférieurs, qui allaient sur les champs de bataille sélectionner, parmi les cadavres, les corps des plus valeureux combattants. Elles ramenaient leurs âmes à Asgard. La moitié des âmes allait au Walhalla et l'autre moitié chez Freyja, à Sessrumnir. Entre les batailles, les Walkyries servaient Odin dans son manoir. Reginleif vécu sous ce régime pendant de nombreuses années. Elle était crainte des hommes qui partaient à la guerre, ceux qui ne voulaient pas mourir au combat comme des héros, n'osaient pas lever les yeux vers le ciel de peur d'attirer son attention. A cette époque, la demoiselle chevauchait un énorme loup noir qui avait le pouvoir de voler et de voyager entre les mondes, c'était à dos de cette bête qu'elle se rendait sur Midgard, la Terre, faire son devoir de Walkyrie, guidant les plus valeureux et bien souvent terrifiants, combattants morts vers le Walhalla où ils festoieraient, se battraient, puis reprendraient vie chaque matin dans une boucle infinie. Sous les ordres du dieu des dieux, elle cessa d'aller sur terre pour s'entrainer au combat et à la méditation, son tempérament devait être maîtrisé pour l’équilibre de ce monde. Puis un jour, ne voulant plus se contenter de contempler l'éternité après avoir acquis une certaine sagesse d'esprit, Reginleif sortit des rangs, déterminée à retourner faire sa moisson d'âme. Mais elle ne trouva pas sa monture et ses consœur étaient toutes cloitrées au Walhalla. Alors, elle alla demander au dieu Heimdall ce qu'était devenu le monde des hommes. Il l'informa que les grands guerriers n'étaient plus ce qu'ils étaient, que les hommes ne priaient plus les dieux, qu'ils se battaient avec des armes à feu, ils s'étaient octroyés le droit de vie ou de mort sur tout être vivant, s'auto-identifiant comme étant eux-mêmes des dieux tout puissants ne craignant plus pour le repos de leurs âme. Aucun mot ne pouvait décrire la déception et la tristesse qui s'était emparée de la Walkyrie lorsqu'elle apprit toutes ces choses. Convaincue de ne plus retourner faire sa moisson d'âme dans le monde des hommes, Reginleif demanda l'autorisation à Odin de partir en exile. Ce dernier ne lui refusa pas et l'accompagna même avec sa cour jusqu'au rebord du pont arc-en-ciel. La demoiselle n'avait plus sa monture pour voyager à travers les mondes, il ne lui restait que son épée, son armure d'or et son cœur. Elle s'inclina une dernière fois devant les grands dieux d'Asgard puis emprunta le pont arc-en-ciel Bifröst au bout duquel l'attendait Heimdall pour la guider vers le 9e monde, Jötunheim.

"Qu'en est-il des Ases ? Qu'en est-il des Elfes ?
   Le monde des géants gronde, Les Ases tiennent conseil.
   Les nains gémissent Devant les portes de pierre,
   Eux, les familiers des falaises. En savez-vous d'avantage, vraiment ?"

Ces paroles résonnaient dans sa tête comme une mise en garde. Puis elle se fit aspirer dans un tourbillon vrombissant, le monde se mit à tourner, des éclairs fendirent l'air, un flash lumineux, un bruit sourd, plus rien. Lorsqu'elle revint à elle, la demoiselle aux cheveux noir de gaie était allongée dans la neige sous un ciel blanc. Pourquoi avoir choisit Jötunheim comme destination ? Ne voulait-elle pas vivre paisiblement loin des hommes et loin des dieux ? Non pas du tout, Reginleif ne voulait pas se reposer, elle voulait s'endurcir et découvrir quel était son véritable pouvoir. Pour cela, elle devait vivre dans un monde hostile, loin des siens, loin du confort d'Asgard. Pourquoi ? Vous le saurez bien plus tard... La demoiselle vécu cachée dans les grottes et les sous-terrains, évitant tout contacte avec les jötnar, voyageant et tarassent de terrifiantes créatures jusqu’à ce qu'elle fasse la rencontre du vieux Dísablót, le dragon des glaces. Ce dernier n'était en rien bon, ni mauvais, c'était plutôt une sorte de sage, de guide spirituel. Il conta à la Walkyrie qu'il existait de nombreux problèmes en ce monde notamment au sein des différents peuples qui y vivaient, la magie n'était pas toujours utilisée comme il le fallait et elle risquerait un jour de détruire Jötunheim et ses habitants, allant à l'encontre de l'équilibre entre tous les mondes. Touchée par les problèmes de ce monde, la déesse Asgardienne signa un accord avec Dísablót: elle combattrait aux côtés des peuples mineurs s'il lui offrait un pouvoir. Bien évidemment, cela allait de soi qu'il n'était pas question de se frotter aux géants, il n'était pas non plus question de déclencher une guerre entre Asgard et Jötunheim. La Walkyrie tenue ses promesses, elle participa aux batailles qui opposaient les nains aux créatures du froid, allant même jusqu’à les aider à former de nouvelles stratégies militaires, mais aussi à construire de nouveaux bâtiments. Pour s'assurer de la promesse de Reginleif, le dragon l'accompagnait à chaque combat et à chaque expédition prétextant qu'il ne pouvait pas rester cloîtré dans sa grotte. Il devint alors la nouvelle monture de l'Asgardienne. Était-elle toujours une Walkyrie ? Si elle retournait comme ça à Asgard, serait-elle accueillit et reconnue comme pouvant être à la tête de cette 'armée' uniquement composée de femme ? Ne serait-elle pas plutôt accueillie comme étant une personne hostile ? Qui sait ? Même si elle participait à de nouvelles batailles, même si elle voyait des êtres mourir, ici, elle était totalement incapable de les ramener au Walhalla. Son seul désir était de protéger tous ces êtres et d'avoir la récompense de Dísablót.

Il n'existe jamais d'histoire sans mauvaise surprise, il n'existe pas d'héroïne sans forces du mal. Reginleif s'était aventurée plus vers l'Ouest, là où les terres devaient être moins glaciales et inhabitées. Leur marché touchait à sa fin et le dragon des glaces voulait contempler une dernière fois les antiques falaises rocheuses de l'Ouest avant de s'éteindre. Le dragon se posa sur une gigantesque esplanade tandis que sa cavalière sautait à terre. Cela faisait plusieurs jours qu'ils étaient pris en châsse, mais l'Asgardienne et son compagnon ailé n'avaient rien vue venir... du moins jusqu’à ce qu'ils se posent sur le sol rocheux. Trois géant des glaces les attendaient, armes en main. Il ne leur fallut pas beaucoup de temps pour maîtriser le dragon, ils l'enchaînèrent et fixèrent les chaînes avec de solides piquets dans le sol. Reginleif brandissait son épée et marchait calmement, elle voulait rejoindre le dragon, mais les trois jötnar étaient en travers de son chemin. Puis tout se déroula très vite. L'Asgardienne s’élança vers les trois colosses, heureusement qu'elle n'était pas bien grande, cela lui permit de se faufiler (en évitant les assauts) entre les puissantes jambes des géants, pour se retrouver au niveau du museau du dragon. Les trois géants ne la poursuivirent pas comme ils auraient due le faire, ils se contentèrent de la regarder en avançant doucement. Impossible de détacher les chaînes et impossible de s'échapper sans voler. Alors, la demoiselle demanda au dragon de lui donner ses pouvoirs, car elle avait fait tout ce qu'il lui avait demandé, elle ne voulait pas mourir sans se battre jusqu’à son dernier souffle, l'épée ne servirait à rien face aux trois colosses. Le vieux dragon se mit à rire en lui répondant qu'il ne pouvait pas lui offrir son pouvoir pour la simple et bonne raison qu'ils existaient déjà dans son cœur. La guerrière perdait patience, incapable de réfléchir correctement dans une telle situation, si elle n'agissait pas, les géants finiraient par l'étriper et le dragon avec elle. Reginleif posa une dernière question à son ami ailé qui lui souffla :

"La mort et la douleur seront nos compagnons de voyage, les privations notre vêtement, la constance et la vaillance notre seul bouclier."

C'était trop tard, voilà un Géant qui la frappait de plein fouet, la faisant s'écraser à quelques pas du dragon enchaîné. L'Asgardienne se releva avec peine et abattis son épée, entaillant en profondeur le bras du premier colosse. Le second géant s'approcha et tenta de la saisir à la gorge, elle esquiva, lui donna un coup de pommeau, puis elle fit volte face et se mit à courir pour rejoindre le dragon, le 3e colosse à ses trousses. Elle tendit la main et effleura du bout des doigts le museau du dragon tandis qu'un hurlement désincarné sortit de sa gorge. L'air se mit à vibrer tout autour d'elle, le géant qui la poursuivait fut projeté à plusieurs mètres. Les deux autres s'approchèrent de nouveau avant de s'arrêter net comme si un mur invisible leur barrait la route, ils palpèrent de leurs grandes mains l'air, leur visage affichait une colère sans nom. Un champ de force entourait le dragon et la demoiselle. Lorsqu'elle s'éloigna du dragon, la sphère de protection ne se brisa pas. Où aller ? Vers les géants qui la réduirait en pièce à cause de sa fatigue, ou bien fallait-il se jeter dans le vide ? Elle ne pouvait pas réfléchir, car au fur et à mesure qu'elle s'éloignait de la sphère invisible qui protégeait le dragon, elle sentait ses forces s'épuiser. Les deux géants contournèrent le champ de force en se dirigeant vers la Walkyrie. La guerrière tomba à genoux et leva la tête vers les cieux, dans un murmure, elle prononça le nom d'Heimdall afin qu'il lui vienne en aide. La lumière bleuté traversa le ciel avant que les géants ne soient sur elle, puis en un flash, la Walkyrie sombra et se réveilla sur le pont arc-en-ciel.

Les jours passèrent tandis que l'on décidait de son sort, car elle avait néanmoins accomplie des actions héroïques loin des siens, mais aussi manqué de déclencher une guerre entre Asgard et Jötunheim en attaquant les géants pour se défendre. Devaient-ils garder une si importante guerrière dans la prison ou pouvait-elle leur être utile ailleurs ? La deuxième option fut celle que choisit Odin. Pour expier ses pêchers, la déesse fut envoyée sur Midgard afin d'y protéger les êtres qui seraient en danger. On ne lui précisa pas qu'elle devait protéger les humains en particulier, ce qui lui laissait un vaste choix. Existait-il pire châtiment lorsqu'on était une Walkyrie que d'être envoyée sur un monde dans lequel on n'éprouvait plus d'espoir pour ce qu'était devenu l'homme ? Ce n'était pas véritablement une punition, il s'agissait plutôt d'une manière de se racheter, de payer sa dette pour pouvoir retourner à Asgard. L'armure de Reginleif disparut, laissant place à de plus sobres vêtements de cuir et de tissus, son épée fut confisquée afin qu'elle ne s'en serve plus pour se défendre, seule ses pouvoirs lui avaient étés laissés. Lorsqu'elle atterrit sur la Terre, ce fut sans ameuter les foules, le gouvernement lui-même ne s'étant aperçut de rien, la demoiselle pouvait commencer sa nouvelle vie sans encombres.

Son cœur désormais indécis, elle cherche qui aurait besoin d'une aide, d'une protection. Il y avait les mutants, les super-héros, les êtres évolués en dehors du commun des mortels, mais aussi les hommes normaux, ceux vers qui elle ne voulait plus se tourner... ne sachant pas vers qui se tourner, elle restait seule, tel un être évolué solitaire, oscillant entre le bien et le mal. N'allez pas croire qu'elle ne fait rien de sa vie, elle a des papiers à son nom et tient la seule et unique grande boutique de fleurs de Brooklyn.
   


En dehors, on m'appelle Lindo. J'ai 20 ans et je viens de l'Île de la Réunion *___*. J'ai découvert Projet Avengers grâce à Tony Stark et m'y suis inscrite car le graphisme m'a poignardé, c'est magnifique, et l'histoire me paraît très intéressante, et qu'il vous faut des membres. Je serais présent(e) au moins 6 fois par semaine. Je trouve Projet Avengers EPIQUE et je me réjouis déjà de rp en votre compagnie. On dit souvent que mon personnage ressemble à Bridget Regan. Le code du règlement est Bob les a mangé. C'est qui Bob ? Ah ah... et sinon, je veux RP avec tout le monde mais surtout une certaine personne *o* et ce code est parfait !.
Pour nous aider :
Code:
[b]Bridget Regan[/b] - Reginleif Valkyrie

Revenir en haut Aller en bas
 

Contempler l’éternité ne suffit pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Halmos, Claude] Pourquoi l''amour ne suffit pas
» Réunis pour l'éternité
» Amour d'éternité.
» (Méta)Physique de l'origine et de l'éternité en cosmologie
» [MANGA] "Le Fruit de l'éternité" chez Doki Doki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Avengers :: 
Identification
 :: Your ID Card, please! :: Welcome to New York City!
-