AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Bruce Banner pour vous SM.. servir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Bruce Banner


avatar


Messages : 26
Date d'arrivée : 05/10/2013
Localisation : somewhere over the rainbow
Célébrité : Mark Ruffalo
Crédit : tumblr


MessageSujet: Bruce Banner pour vous SM.. servir.    Dim 6 Oct - 22:38


Robert Bruce Banner





Nom : Banner
Prénom : Robert, Bruce
Surnom : Aucun,
Age : 35 ans
Statut social : Célibataire
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Identité secrète : Hulk

Groupe : Avengers
Créature : Humain dopé aux rayons gamma
Célébrité : Mark Ruffalo
Crédit : tumblr et moi


everyone has a power

Hulk écrase. Voilà un bon résumé, bien que simpliste, de ce que devient le docteur Banner lorsqu'il se change en la créature nommée Hulk. Mais puisqu'il faut du détail, voilà ce que disent les rapports du Shield sur le monstre d'émeraude.
Lorsque le docteur Banner est soumis à des émotions intenses, principalement la colère, mais également la peur ou le stress, il se transforme en la créature connue sous le nom de Hulk. Mesurant dans les 2m40 pour un peu plus de 600 kg, la créature est dotée de plusieurs pouvoirs dépassant de loin les limites humaines.
Le plus flagrant de ces pouvoirs reste sa force. Considérée de classe 100, la créature est capable de soulever ou exercer une pression de près de 100 tonnes dans les instants suivant sa transformation. Mais il a été observé que sa force augmente en proportion de son état de colère, ne laissant à ce jour aucune limite connue à sa puissance physique. Grâce à la puissance de ses jambes, il est capable de faire des bons de plusieurs kilomètres, ou encore de courir jusqu'à 50 km/h. De même, en frappant ses mains l'une contre l'autre, il peut provoquer une onde de choc si violente qu'elle peut renverser n'importe quel humain normal, envoyer voler des objets légers, déplacer légèrement des voitures ou encore éteindre un feu. La créature a également prouvé être capable de provoquer de véritables failles dans le sol en le frappant des deux poings ou du pied, provoquant un effet semblable à un petit séisme.
De plus, il démontre une résistance physique égale à sa force, lui permettant d'encaisser des coups d'êtres tels que le dieu asgardien Thor. Sa peau s'avère imperméable à la plupart des armes humaines, à l'exception de certains métaux rares tels que le vibranium ou l'adamantium.
Lorsqu'il est blessé, Hulk démontre également une capacité de régénération remarquable, capable de soigner en quelques secondes la plupart de ses blessures, allant jusqu'à plusieurs jours pour les plus graves. Ce facteur régénérant agit également sur ses organes internes. De plus, d'après Bruce Banner, sa capacité de régénération est tel qu'il parvient même à guérir de blessures mortelles, telle qu'une balle dans la tête, subie alors qu'il est encore humain, la transformation s'effectuant quasiment instantanément. Il est probable, d'après les estimations du SHIELD, que le Hulk puisse survivre éternellement pour peu qu'il reste sous cette forme. C'est également cette régénération qui le prémunit de la fatigue physique, des poisons et des maladies terrestres. Hulk a toutefois été observé à plusieurs reprises dans un état d'épuisement certain, laissant penser que son endurance physique est, du moins en partie, liée à son état émotionnel.
Il a également été démontré que la créature possédait une résistance impressionnante à la manipulation psychique. Une résistance provoquée autant par l'était de rage de la créature que par la psyché brisée du docteur Banner. Il a été, effectivement, théorisé que Hulk était une personnalité du docteur parmi d'autre, laissant penser qu'il puisse potentiellement y avoir d'autres versions du Hulk.
Enfin, le Hulk semble pouvoir s'adapter aux environnements hostiles à l'homme, lui permettant, par exemple de pouvoir marcher aux fonds des océans sans ressentir la moindre gêne ou le besoin de respirer, ou encore de marcher dans la lave sans autres blessures que quelques cloques. Il est supposé qu'il puisse survivre également dans l'espace, du moins pendant un temps.


the Story of a hero
" Mon père s'appelle Brian Banner. C'est un physicien spécialisé dans le nucléaire. Il rentre toujours tard du travail, et il porte toujours la même odeur avec lui, une odeur âcre que je n'aime pas. Ma mère non plus n'aime pas ça. Ma mère, Rebecca, reste à la maison avec moi, toujours. Elle est douce, gentille, belle. Elle dit que je suis son trésor, son amour. Quand papa rentre le soir, elle me fait jouer à cache-cache. Je dois rester cacher jusqu'à ce qu'elle vienne me chercher. Souvent elle a le visage rouge par endroits et les yeux brillants quand elle me trouve. Papa, lui, ne joue jamais avec moi. Il ne me parle pas beaucoup. Une fois, quand j'étais caché sous l'évier de la cuisine, je l'ai entendu dire que je suis un voleur parce que maman m'aime plus que lui. Faut dire, je sens meilleur quand je rentre de l'école. Mais ce soir c'est différent. Je suis caché sous le canapé. Mais papa est très très fâché contre maman, j'ai peur. Il crie fort, tellement fort que maman tombe par terre, juste devant ma cachette. Elle me regarde dans les yeux et elle pleure. Papa s'agenouille sur elle, et il tape sur elle avec ses poings. J'ai envie de hurler, mais il me voit. Il me dit de me taire, de ne pas faire un bruit, et il tape encore. Maman hurle, je sens qu'elle a peur, pourtant quand j'ai peur c'est elle qui chasse les monstres et les cauchemars. Elle hurle si fort, mais papa aussi hurle. Sauf que papa le fait plus longtemps que maman. Maintenant elle ne bouge plus, comme quand le chien du voisin fait le mort. Elle me regarde toujours, mais c'est plus pareil, comme si elle ne voyait plus. Je ne sais pas combien de temps je reste là, sans rien dire, sans rien faire. Papa ne fait pas attention à moi, il est assis sur le canapé, je vois ses jambes de ma cachette. Il pleure, j'entends ses sanglots, on dirait les miens. Soudain j'entends un bruit, comme si on cassait une planche en bois. Je vois plein de jambes de là où je suis. C'est la police, ils le disent. Ils emmènent mon papa et me sortent de ma cachette. Le monsieur qui me sors de là est gentil, sa voix est douce, pas comme maman, mais j'ai un peu moins peur quand même.
-C'est bien Bruce. N'oubliez pas que vous n'êtes qu'un spectateur de vos souvenirs, rien ne peut vous atteindre. Avançons maintenant, laissez-vous emporter par votre mémoire jusqu'à ce que le courant ralentisse. Quel âge avez-vous désormais ? Pourquoi vous arrêtez à ce moment précis ?
-J'ai 16 ans. Je vis avec tante Susan maintenant. Nous vivons en Californie, j'aime bien ça, même si je n'arrive pas vraiment à le montrer. Tante Susan dit que je suis trop renfermé, que ce n'est pas sain. Mes professeurs aussi disent ça de moi, un jeune prodige qui devrait s'ouvrir aux autres. Mais je ne fais pas vraiment exprès. J'essaie parfois, mais les autres ados me trouvent bizarre. Je ne m'énerve jamais, je ne ris pas beaucoup non plus, et pour eux ça cache quelque chose. Ils ont peut-être raison. Des fois, dans mes rêves, je me parle à moi même, sauf que ce n'est pas vraiment moi, mais plutôt un reflet déformé, empli de colère, de violence. Mais bon, ce ne sont que des rêves. Dans la cour du lycée, un type se dispute avec sa copine. Ils sont à côté de mon coin, là où personne ne vient d'habitude. Je me fais discret, je ne dis rien, ils ne me voient pas. Je ne cherche pas à savoir le sujet de la dispute, je préfère ne pas m'en mêler. Mais j'entends un bruit familier, un son de mon enfance, celui d'une main s'écrasant sur un visage. Je ne sais pas trop ce qui me prend, mais je décide d'intervenir. J'interpelle le mec, il a le bras levé, comme pour donner une nouvelle gifle. Il me dit de me barrer, de m'occuper de mes affaires, je refuse. Après ça il n'y a plus que les coups qui pleuvent sur moi. D'abord le type seul, puis ses copains le rejoignent. Tante Susan me demande de lui parler en me ramenant à la maison, mais je ne dis rien. Elle s'énerve un peu, elle voudrait que je me mette en colère, que je réagisse d'une manière ou d'une autre, mais je n'y arrive pas, ce n'est pas ma faute. En rêve, cette nuit, je me parle à nouveau, mais c'est différent, l'autre moi me dit de dormir, de le laisser faire. Je ne sais pas ce qu'il entend par là, mais après je rêve que je fabrique une bombe, que je l'emmène au lycée et la place sur la chaudière. C'est un cauchemar, je me réveille en sueur, il fait encore nuit dehors. Mais quand j'allume la lumière, que mon regard se pose sur mon bureau, c'est comme si un glaçon glissait le long de mon dos. Il manque des choses, des composants, ce n'est que là que je remarque que je suis habillé. Pourtant je suis certain de m'être couché en pyjama. L'horreur me frappe. Comme dans mon rêve je sors par la fenêtre de ma chambre, je trouve le vélo là ou je l'ai laissé en songe, sous ma fenêtre. Ce qui n'était qu'une intuition se change peu à peu en certitude. Je n'ai jamais pédalé aussi vite de ma vie. J'escalade tant bien que mal la grille du lycée, je me glisse à l'intérieur du bâtiment, je file au sous-sol et là je la vois, la bombe que j'ai faite en rêve. La minuterie est réglée pour que ça explose au début de la première heure de cours. Je me sens paniquer, il faut que j'arrête ça, que je désamorce la bombe. Je suis tellement absorbé que je n'entends pas les bruits de pas derrière moi. C'est le gardien. Je comprends au moment où il m'interpelle que ma vie est finie. Je suis foutu. La police m'emmène, tante Susan est désespérée. Mais je ne comprends pas trop pourquoi, le soir venu on me laisse sortir. Le commissaire dit à ma tante que si nous quittons la ville aucune plainte ne sera déposée. Il ajoute, en me regardant, qu'il y a des gens influents qui s'intéressent à moi. Je m'en fiche, tout ce qui compte c'est que tante Susan me regarde différemment maintenant, comme si elle avait peur. Moi aussi j'ai peur. Je ne l'ai dit à personne, mais je sais maintenant que l'autre n'est pas qu'un rêve.
-Quelles ont été les conséquences de cette histoire Bruce ?
-Tante Susan n'a plus jamais été la même avec moi, comme si elle avait un peu peur. Nous avons déménagé dans le New Jersey, pour que j'intègre le lycée des sciences. Et j'ai commencé une thérapie. Mais l'autre ne s'est plus manifesté.
-Bien, avançons encore un peu, laissez vous guider par votre instinct et racontez-moi encore.
-J'ai terminé mes études. J'ai eu du mal à trouver une bourse pour mes recherches, jusqu'à ce que je sois contacté par l'armée pour poursuivre mes travaux sur les radiations Gamma. Même si je me refuse à l'admettre, je crois que c'est l'armée qui m'a empêché de travailler dans le civil. Ils veulent militariser mes recherches, je n'aime pas ça, mais je n'ai pas le choix, la seule autre solution serait de tout abandonner, devenir un médiocre parmi tant d'autres, et ça c'est impossible, pas avec mon esprit, mon intelligence. Je travaille sous les ordres du général Ross. C'est un con fini, mais sa fille est tout ce dont un homme peut rêver, belle, intelligente, drôle, et en plus je crois que je lui plais un peu, même si j'ignore pourquoi. Ça fait déjà plusieurs moi que je travaille dur le programme bombe G, on ne peut pas dire que je sois heureux, mais c'est toujours mieux que d'enseigner à des lycéens ignares. Tante Susan a coupé les ponts depuis que je suis entré à l'université, je la comprends. Ce que ne ne comprend pas en revanche c'est que mon père ait été libéré, pire qu'il vienne me rendre visite. Il ne vient pas pour s'excuser, mais pour me harceler. Il sait tout ce que j'ai fait, même si j'ignore comment il a pu apprendre tout ça. Il me dit que je suis comme lui, que je ne suis pas meilleur que l'assassin de ma mère. Je crois que c'est la première fois que je sens la colère monter en moi, que je sens l'autre prendre les commandes. Tout ce que je sais après ça c'est que mes mains me font mal et que mon père est par terre, l'arrière du crâne encastré sur une pierre. C'est un accident, ça ne peut-être qu'un accident. La police me croit, Betty me croit, mais pas le général Ross. Lui il sait, il dit qu'il sait quel genre de monstre je suis, qu'il ne veut pas que j'approche de sa fille. Mais c'est trop tard, Betty et moi sommes amoureux, et il ne peut rien y faire. Et si une femme comme elle m'aime alors je ne peux pas être un monstre, c'était forcément un accident. De toute façon les essais de la bombe G sont pour dans quelques semaines, et après ça, si tout se passe bien, Betty et moi pourrons partir loin de tout ça, loin de l'armée, loin de son père.
-Avançons jusqu'aux essais Bruce, parlez-moi de ce jour-là.
-C'est le jour du premier essai. Tout se passe bien pour le moment, nous sommes tous dans le bunker, toutes les vérifications ont été faites, j'ai tout supervisé moi même. Le compte à rebours commence, bientôt ce sera fini. Mais il y a quelqu'un sur le terrain, je le vois, nous le voyons tous. Je demande à Igor, mon collègue, de suspendre le décompte et je sors sur bunker. Si on ne met pas ce gamin à l'abri il sera réduit à néant. Au moment où j'arrive à attraper le môme, un ado, j'entends le lancement du missile. C'est impossible. Nous nous mettons à courir, les tranchées ne sont pas si loin, elles nous protégeront des radiations. Il faut courir, plus vite, plus vite. Nous y sommes presque. J'entends la déflagration dans mon dos, je pousse le môme aussi fort que je le peux, il tombe dans la tranchée, il est sauvé. Moi je suis projeté au sol par le souffle de l'explosion. Je sens mon corps se déchirer, la douleur envahir chaque once de ma personne, et puis plus rien. Je crois que je suis mort, seul dans les ténèbres. Seul ? Non, l'autre est là aussi, celui de mes rêves. Ça fait longtemps qu'il ne m'a pas rendu visite. Mais il ne me ressemble plus. C'est un colosse que j'ai face à moi, un monstre à la peau grise qui me hurle sa rage en plein visage. Il me domine de toute sa hauteur, de toute sa puissance. Lorsque je me réveille, je suis dans un lit d'hôpital, dans le lit voisin il y a le gamin que j'ai sauvé, oui, j'ai réussi à le sauver. Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi je suis toujours en vie. Le médecin aussi ne comprend pas. Le môme s'appelle Rick Jones. Il me raconte ce qu'il a vu, il est persuadé que je me suis transformé en un mastodonte gris. Il a dû halluciner, après tout, il est déjà surprenant qu'il ne soit pas devenu aveugle en regardant l'explosion, son monstre doit être mon ombre amplifiée par la lumière verte des radiations Gamma. Du moins c'est ce que je crois, jusqu'à ce que, au bout de quelques jours, je sois envahi par la douleur, la même qu'au moment de l'explosion. Mon corps entier se déchire, je vois mes mains grossir, ma peau perdre sa couleur pour devenir grisâtre. Mes os se brisent, je le sens, j'ai peur, j'ai mal et de nouveau le noir. Je me retrouve seul avec l'autre. Je comprends... Rick a raison, ce n'était pas mon ombre, mais l'autre qui a pris ma place. C'est à mon tour de n'être qu'une infime partie de lui, une once de son subconscient. Je me réveille au petit matin, je ne sais pas où je suis. Quelque part dans le désert, à l'abri dans une grotte. Je ne me souviens de rien, enfin presque. Il y a un mot qui résonne au fin fond de ma mémoire, un mot étrange, « hulk ».
-Que s’est-il passé après tout ça ?
-J'ai compris ce que je suis devenu. Tous les jours je collecte du matériel, je fais des calculs, je cherche un moyen de redevenir normal. Toutes les nuits je me change en ce monstre. Je reste caché dans le désert. Chaque fois que j'entends un hélicoptère ou un bruit de moteur, je change d'endroit. Parfois c'est l'autre qui se déplace. J'ignore pourquoi, mais il emporte mon matériel à chaque fois. Je crois que c'est moi qui l'influence sans le vouloir. Ça devrait me rassurer, mais c'est le contraire. J'arrive enfin à fabriquer un générateur de radiations Gamma. D'après mes calculs si je me bombarde suffisamment de radiations alors tout sera fini, mais c'est tenter le diable, je le sais. Au fond je ne sais rien de ce qui m'arrive. Je devrais être mort. Il n'y a aucune explication logique ou rationnelle à ma transformation. Je tente le diable et le diable me répond. Ma tentative n'est pas seulement un échec, c'est une catastrophe. Les premiers jours je crois avoir réussi. Je ne me change plus la nuit. Mais ça, c'est jusqu'à ce que je sois trouvé par le général Ross et ses hommes. Je les entends avant qu'ils ne me trouvent, et comme d'habitude je panique, mais cette fois, avec la peur vient une douleur familière. Mes os craquent de nouveau, mes muscles grossissent, mon corps grandit. C'est impossible pourtant, il fait jour, je ne me change que la nuit. Mais avant d'être englouti, j'ai le temps de voir un autre changement, ma peau se colore cette fois, en vert.
-Avançons de nouveau, jusqu'aux éléments qui ont mené à l'incident de New York. Le premier.
-Je suis au Brésil. Ça fait déjà plusieurs mois que je me suis installé dans une favela. Je travaille dans une usine et j'apprends à contrôler mes émotions et leurs effets sur mon corps grâce à un maître de Jiu Jitsu brésilien. Des mois de contrôle, des mois sans incident. Mais je ne me relâche pas, je suis en communication avec un autre scientifique, j'ignore son nom, nous communiquons uniquement par internet. Au fond, je sais que c'est une erreur de m'en remettre à un autre, mais j'ai l'impression de ne plus avoir le choix. Enfin, tout ça n'a pas d'importance, ils m'ont retrouvé. Pourquoi ne comprennent-ils pas que le seul moyen d'être en sécurité c'est de me laisser tranquille ? Ils me pourchassent, et comme chaque fois je perds le contrôle. La suite tout le monde l'a voit à la télé. Je rentre au pays pour rencontrer mon « sauveur » l'armée me traque, l'autre riposte, l'armée créé une copie de l'autre, perd le contrôle de son monstre et je suis obligé de céder la place à l'autre pour qu'il corrige les erreurs que nous avons tous faites, moi en confiant mon sang à un étranger, le général en laissant un sociopathe se changer en abomination. Après ça et bien... Je me réveille quelque part en Europe de l'Est, des semaines plus tard.
-Essayez d'être plus spécifique, dites-moi ce que vous ressentez après cette victoire.
-Une victoire ? Ce n'en est pas une. L'autre a gardé le contrôle plus longtemps que jamais et j'ai perdu mon dernier espoir de guérison. Je me sens plus déprimé que jamais. En réalité je ne vois qu'une solution pour mettre fin à mon calvaire et protéger le monde de l'autre. Ça me prend un peu de temps, mais je me procure une arme et un moyen de m'éloigner de toute civilisation. Dans le coin le choix est simple et je me retrouve au fin fond de la Sibérie. Ce n'est qu'une fois seul au milieu d'un désert de neige que je prends la décision de le faire. Je n'ai étrangement jamais été aussi serein qu'en enfonçant le canon dans ma bouche. Je sais que c'est la seule bonne solution, le seul moyen d'éviter qu'il y ait plus de blessés par ma faute. J'appuie sur la gâchette et ensuite... les ténèbres. J'y crois, durant un instant. Avant de me réveiller dans un lit quelque part en inde. Impossible de mourir, impossible de me débarrasser de l'autre, j'ai l'impression de ne pas avoir le choix, de devoir consacrer ma vie à aider autant de monde que je peux entre deux transformations.
-Et comment vous y êtes-vous pris ?
-J'applique ce que j'ai appris au Brésil, je consacre une partie de mon temps à la méditation, à apprendre à me maîtriser. Le reste du temps, j'offre mon aide aux gens qui en ont besoin, principalement en tant que médecin de fortune.
-Vous n'êtes pourtant pas ce genre de docteur.
-Je suis intelligent, très intelligent. J'apprends vite.
-Bien... La suite nous la connaissons il me semble. New York, l'affrontement au côté des Avengers. Ce que j'aimerais maintenant, c'est parler à l'autre.
-Non.
-Bruce, c'est pour votre bien.
-Mais pas pour le vôtre.
-J'insiste. Quand j'aurai fini de compter jusqu'à trois, Bruce s'endormira pour laisser la place à Hulk. 1...
-Ne faites pas ça.
-2...3. "

Allongé sur le divan du docteur Samson, le corps de Bruce Banner fut instantanément pris de convulsions à la fin du décompte. On pouvait entendre le bruit de ses os se briser pour ensuite se reformer, plus épais, plus longs, plus denses. Ses vêtements se déchiraient sous l'effet de la transformation, trop petits pour pouvoir supporter la pression que leur imposait ce corps changeant à une vitesse inquiétante. Ça ne dura que quelques secondes, trois tout au plus, chacune rythmée par les hurlements de douleur du physicien. Le corps en mutation chuta du divan, et ce fut Hulk qui se redressa, poussant un hurlement caverneux qui fit trembler les vitres du bâtiment. Et puis plus rien, l'écran était devenu noir devant l'œil d'un Nick Fury plus qu'agacé.

"Et vous me dites que vous n'avez plus aucune trace de lui depuis cet incident ?
-Oui monsieur.
-Donc si je résume nous avons confié l'être le plus dangereux que nous connaissons à un psy au rabais pour pouvoir entendre de la bouche de Banner ce que nous savions déjà et nous avons perdu sa trace.
-Euuh... oui monsieur.
-RETROUVEZ-MOI BANNER IMMÉDIATEMENT !!!"


En dehors, on m'appelle Caracole. J'ai 27 ans et je viens de la banlieue parisienne. J'ai découvert Projet Avengers grâce à google et m'y suis inscrit(e) car je suis une dingue dans ma tête. Je serai présent(e) au moins 3 ou 4 fois par semaine si tout va bien. Je trouve Projet Avengers super sympatoche et je me réjouis déjà de rp en votre compagnie. Le code du règlement est validé par Toto et sinon, j'aime les frites et la bière.
Code:
<span class="pris">MARK RUFFFALO</span> - Rober Bruce Banner

Revenir en haut Aller en bas

Reginleif L. Valkyrie

Déesse de la protection

avatar


Messages : 100
Date d'arrivée : 28/08/2013
Localisation : Brooklyn
Célébrité : Bridget Regan
Crédit : Tumblr


MessageSujet: Re: Bruce Banner pour vous SM.. servir.    Lun 7 Oct - 13:13


Han tellement trop la classe   Ta fiche gère, bienvenue parmi nous et au plaisir de RP ensemble

Revenir en haut Aller en bas

Sheriden G. Ash'Kagan

» ASH Ҩ It's so quiet here, in your own.

avatar


Messages : 73
Date d'arrivée : 17/08/2013
Localisation : Soit au lycée, quoique je le quitte plutôt vite, le centre commercial, mon appart pourri, ou au SHIELD bien emmerdant comme toujours.
Célébrité : Emma Roberts
Crédit : Tumblr


MessageSujet: Re: Bruce Banner pour vous SM.. servir.    Lun 7 Oct - 14:51


Bienvenue une nouvelle fois Géant Vert ! (Je suis le DC de Tony)

Ta fiche est-elle terminée ? Je sais pas trop, vu comment se termine son histoire... Sauf si c'est du suspens.
En tout cas je valide tes codes et nous faudra absolument un lien avec Ash, et un rp avec Stark.








I can seem annoying, arrogant, vulgar or like a bitch, as you want. You can offend me, hurt me, scare me if you want. But there's one thing, only one thing that you can't do : it's judge me. You don't know who I am, the person I am or what is my past. If you try... You'll die. So, when do we start ?
Revenir en haut Aller en bas

Thaddeus E. Ross

RED HULK - General Ross

avatar


Messages : 14
Date d'arrivée : 24/09/2013
Célébrité : William Hurt


MessageSujet: Re: Bruce Banner pour vous SM.. servir.    Lun 7 Oct - 14:55


BANNEEEEEEEEEEER !!!!!!!!!!!!!!!!!
*le tabasse pour lui souhaiter la bienvenue à nouveau  *

On va tellement avoir une baston épique  

Revenir en haut Aller en bas

Bruce Banner


avatar


Messages : 26
Date d'arrivée : 05/10/2013
Localisation : somewhere over the rainbow
Célébrité : Mark Ruffalo
Crédit : tumblr


MessageSujet: Re: Bruce Banner pour vous SM.. servir.    Lun 7 Oct - 15:24


Merci merci Reg (cette envie de t'appeler Régine... désolé). Tout pareil

Rulk, ce qui va être épique c'est ta tête dans le bitume. Mais ce sera avec plaisir What a Face 

Ash, ma fiche se termine effectivement sur une maladroite tentative de suspens. La suite en rp. Du coup, oui elle est terminée.

En tout cas il est sympa l'accueil ici

Revenir en haut Aller en bas

Anthony E. Stark

» IRON MAN Ҩ The Stark

avatar


Messages : 365
Date d'arrivée : 18/05/2013
Localisation : Tour Stark ou Villa Stark
Célébrité : Robert Downey Jr. (♥)
Crédit : Avatar > //. Signature & Co > Tumblr.


MessageSujet: Re: Bruce Banner pour vous SM.. servir.    Lun 7 Oct - 17:06


Et bien pour moi c'est parait. On attend l'avis des autres.



- i'm iron man -

So if I were to wrap this up tight with a bow or whatever, I guess I'd say my armor, it was never a distraction or a hobby, it was a cocoon. And now I'm a changed man.
Revenir en haut Aller en bas
http://holdingtobeahero.tumblr.com

Wanda M. Maximoff

maximoff twin SCARLET WITCH

avatar


Messages : 119
Date d'arrivée : 18/05/2013
Localisation : un appartement à New York City.
Célébrité : lizzie olsen ♥.
Crédit : romanova (avatar) + tumblr (gifs).


MessageSujet: Re: Bruce Banner pour vous SM.. servir.    Lun 7 Oct - 17:26


Pour moi aussi, c'est bon.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Bruce Banner pour vous SM.. servir.    



Revenir en haut Aller en bas
 

Bruce Banner pour vous SM.. servir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Siamois pour vous servir
» [MANGA/ANIME] Sakamoto, pour vous servir ! (Sakamoto desu ga ?)
» krea pour vous servir
» Que représente la photo pour vous?
» Que représente la lecture pour vous ? Sondage sans QCM.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Avengers :: 
Identification
 :: Your ID Card, please! :: Welcome to New York City!
-