AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 La Prison - Bad things

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Reginleif L. Valkyrie

Déesse de la protection

avatar


Messages : 100
Date d'arrivée : 28/08/2013
Localisation : Brooklyn
Célébrité : Bridget Regan
Crédit : Tumblr


MessageSujet: La Prison - Bad things   Sam 12 Oct - 5:16






Bad things
« For nothing is evil in the beginning. »


Des flocons de neige et des cristaux de glace minuscules étaient encore posés sur sa longue chevelure noir en bataille et des bleus parcouraient les bras nues de la demoiselle escortée par deux gardes. Elle ne portait pas son habituelle armure dorée au casque ailé, symbole de son appartenance au Valkyries, non. Elle était simplement vêtue d'une tunique de cuir et de tissu noir dont les pans lui descendaient jusqu'aux genoux, tandis que son corsage était retenue par une ficelle de lin. Les lourdes portes dorés de la prison s'ouvrirent pour laisser passer les trois individus qui descendirent les marches pour se diriger vers la cellule du fond. Il n'y avait personne d'enfermé, enfin, c'est ce que croyait Reginleif. C'était la première fois qu'elle se trouvait dans cette zone, elle n'avait jamais rien fait auparavant pour se retrouver dans un tel endroit, la prison d'Asgard. Les voix des deux gardes s'élevèrent dans l'immense salle et se mirent à résonner en écho comme des voix d'enfants surexcités. La Valkyrie essayait tant bien que mal de les ignorer, l'esprit préoccupé par ce qui allait advenir de son sort, elle gardait les yeux rivés sur le sol de pierre brillante.

« C'est vrai tout ce qu'on raconte ? Vous avez vraiment remporté des batailles ?  »
« On dit même que vous combattiez à dos de dragon ! On a vue Odin en personne transporter une statue et la déposer au Walhalla, juste avant que les portes ne se referment... »

Elle serra les poings et s'arrêta de marcher pour dévisager le garde qui avait parlé en dernier. Tout ce qu'elle avait vécu ces dernières années avait été retranscrit aux habitants d'Asgard par un moyen qui était inconnu à la déesse. Il était donc impossible de vivre loin de ce monde sans que le dieu des dieux ne soit au courant de ce qui se passait dans la vie d'une de ses guerrière. C'était sans doute l'une des rares choses qui agaçait Reginleif... Elle lança un regard froid au garde et lui répondit en retenant sa colère.

"Ce n'est pas une statue ! C'est un être vivant comme vous et moi ! Maintenant laissez-moi tranquille."

Sa voix avait était plus forte qu'elle ne l'aurait voulut et dans le calme de la prison, elle resta en suspens quelques instants. Les deux gardes se raidirent puis saisirent doucement les bras de la demoiselle pour la conduire plus profondément dans l'immense salle sombre et froide. Plus personne ne parlait, seule le bruit de leurs pas venaient briser l'agonie du silence. Pourquoi tant d'inquiétude ? Après tout, cette séance d'enfermement n'était que provisoire, le temps qu'elle soit jugée par les puissances supérieurs et elle serait libre... enfin quand on dit libre, c'est libre de réparer ses erreurs. Un effroyable grincement de métal retentit puis des barreaux s'ouvrirent et les deux gardes la poussèrent doucement à l'intérieur de ce qui semblait être une cage. La déesse avança sans broncher, puis une fois que les barreaux furent refermés, elle se massa les bras tandis que les gardes s'éloignaient en chuchotant on ne savait trop quoi. Une ombre bougea sur sa droite, alors elle fit volte face pour découvrir qu'il y avait une autre personne dans cette cellule. Qui étais-ce ? Elle plissa les yeux pour mieux voir et s'approcha d'un pas incertain. Là à quelques mètres, un homme était debout, et son visage n'était pas étranger à demoiselle aux cheveux noir de jaie. Ses grands yeux bleu étincelèrent d'une lueur oscillant entre la surprise et l'incompréhension.

"Vous... vous êtes Loki ?... Mais que faites-vous ici ?"


Codage fait par .Jenaa

Revenir en haut Aller en bas

Loki Laufeyson

god of mischief

avatar


Messages : 128
Date d'arrivée : 18/05/2013
Célébrité : Tom Hiddleston.
Crédit : (avatar) crédit - (signature) crédit.


MessageSujet: Re: La Prison - Bad things   Sam 12 Oct - 17:21



enfermer de tout, il perd espoir.
▽ la solitude est une prison. la prison est une solitude éternelle. 

« Il étouffait. Sa gorge se serrait sur sa respiration. Il semblait dormir un instant, les yeux fermés, la tête retombant sur son torse.  Mais dès qu’il entendait un bruit, il se forçait à rouvrir ses paupières et à se redresser un peu. A force de se relever à chaque bruit même minuscule, le dieu se fatiguait encore plus rapidement. Il ne ressemblait plus à la grandeur qu’il était à l’époque. Loki n’était plus que l’ombre de lui-même. Il entendait les asgardiens continués leurs vies au-dessus de sa tête alors que lui croupissait dans les prisons d’Asgard. Il voulait juste dormir. Juste un instant. Mais il n’y arrivait pas. A chaque fois quelque chose venait l’interrompre. La dernière fois qu’il avait passé la barrière du sommeil, deux gardes l’avaient traîné dans la salle de trône. Un coup discret mais fort parvint à ses flancs, le réveillant d’un seul coup, le pliant de douleur. Son armure lui avait été retirée de force et il se sentait encore plus faible maintenant.  Il n’entendait pas ce qui se passait autour, sa vision trop flou encore pour discerner les gens autour. Il entendait vaguement son nom être cité mais n’arrivait même pas à identifier la voix. Loki esquiva un mouvement de recule quand une forme se fit un peu trop proche de lui mais deux poignes d’acier le retenu. Il laissait ses paupières battent dans un rythme plus lent que normalement avant qu’il se mette à écarquiller les yeux quand une douleur le traversa. Loki voulu se reculer à nouveau mais ce fut la douleur qui revenue encore plus forte qui l’en dissuadait. Levant des yeux voilé de larme retenu il vint un fils et une aiguille imprégné de sang avant qu’elle ne disparaisse et que la douleur ne revienne.  Il avait mal. C’était horrible cette douleur qui le transperçait de toute part. Il ne sentait plus ses lèvres, son cri avait depuis longtemps mourût dans sa gorge, ne pouvant même plus sortir. Le temps passait. Une minute. Une heure. Un moi. Il n’en savait rien. Il savait juste que cette torture n’en finirait jamais. A croire que son tortionnaire prenait tout son temps. Ou peut-être était-ce cela …

Depuis il ne bougeait pas de sa prison. On lui avait attaché les mains au-dessus de la tête après qu’il tente d’assassiner Odin qui lui avait rendu visite, ou plutôt avait observé l’œuvre qu’il avait fait de lui. Sa jolie réplique, conservée dans les prisons de son palais. Loki aurait voulu l’insulter, lui dire ce qu’il avait sur le cœur mais sa prison de fer plus ses lèvres cousus lui en interdisait. Il n’avait même pas le droit de parler et cela il trouvait injuste. Alors il se contentait de lancer un regard qui traduisait toute sa haine pour son père adoptif. Et depuis Odin ne venait plus le voir. Plus personne ne venait. Il avait les membres engourdis, se demandant encore si ses jambes n’étaient pas coupées du reste de son corps. Et n’avait nullement le courage de baisser le regard pour vérifier car il savait que s’il le faisait, jamais il ne pourrait relever la tête, cela lui demanderait trop d’effort qu’il ne peut donner pour le moment. Et il attendait. Attendait. Moisissait à force d’attendre mais continuait d’espérer qu’un jour, quelqu’un viendrait pour le libérer. Il voulait tant crier le traitement injuste qu’on lui a donné. Il voulait tant que quelqu’un l’entende, lui réponde et l’aide en retour. « Vous ... vous êtes Loki ? Le dieu Loki ... Mais que faites-vous ici ? » Il sursaute. Il a eu peur. Peur que ce soit un garde qui vienne pour une autre torture. Peur que ce soir son frère qui vienne pour se venger de son attaque sur Midgard. Peur d’être ainsi faible devant n’importe lequel de ses ennemis. Loki relève son regard vers son interlocuteur. Ses iris verdâtre brillait légèrement du flux de magie qui continuait malgré tout à couler dans ses veines et lui permettait de survivre. On ne le voyait pas avec le peu de luminosité qu’il y avait dans les cachots et ses deux prunelles ressortaient encore plus ainsi. Il restait effrayant malgré tout. Une femme. Une Asgardienne. Ou peut-être pas. Mais elle était puissante. Il sentait sa magie courir dans ses veines. Comme lui. Cherchant à se redresser un peu, les muscles de ses jambes se mirent à trembler une longue minute avant qu’il n’arrive à se stabilisé. Il était si fatigué. Mais lui faisait face tout de même. Quitte à mourir, il le ferait en dieu. Il aurait tant voulu répondre : « Arrêtez de me regarder tous ! Je ne suis pas un animal de foire ! Je suis Loki, Dieu du Mensonge et de la Ruse. » Mais ce fut simplement un grognement étouffé qui sortit de ses lèvres cousus et de sa muselière de fer. Il ne répondait pas. Pourquoi le ferait-il ? Odin devait surement parlé de lui en le rabaissant plus bas encore qu’il n’est déjà dès qu’il en a l’occasion. Tout le monde connaissait Loki, la menace contrôlée. Feulant de mécontentement, n’aimant pas le fait de ne pas pouvoir parler, il fit tout de même un pas de recule pour s’enfoncer un peu plus le mur crépus de la prison dans le dos, désirant se protéger avec une distance de sécurité d’une éventuelle attaque. Si seulement son pouvoir de téléportation était utilisable. Juste en dehors de la cellule, à quelques pas de lui. Si seulement …
(c) AMIANTE




connexion aléatoire, moins présente. je m'excuse auprès de mes partenaires.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://avengers-projet.forumactif.pro

Reginleif L. Valkyrie

Déesse de la protection

avatar


Messages : 100
Date d'arrivée : 28/08/2013
Localisation : Brooklyn
Célébrité : Bridget Regan
Crédit : Tumblr


MessageSujet: Re: La Prison - Bad things   Dim 13 Oct - 13:36






Bad things
« For nothing is evil in the beginning. »


Reginleif s'en voulait presque de l'avoir surpris bien que sa curiosité soit piquée à vif. Il ne pouvait manifestement pas parler mais n'était pas sourd. La Valkyrie se rapprochait doucement du dieu et perçut deux yeux luisants se lever vers sa personne. Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour couvrir la distance qui les séparaient l'un de l'autre, s'arrêtant à deux mètres du captif. L'homme était effrayant à voir d'autant plus que ses bras attachés au dessus de sa tête donnaient l'impression à la Valkyrie de se sentir encore plus petite et vulnérable. Pourquoi portait-il ce masque de métal ? Il se redressa sur ses jambes en tremblant alors que la fatigue émanait de lui, il dominait de toute sa hauteur la déesse qui ne montrait aucun signe de peur. Il eut un mouvement de recule et son dos toucha le mur. Au grognement qui sortit de la gorge de Loki, Reginleif compris qu'il ne s'agissait pas d'un simple masque de métal mais d'une sorte de muselière rendant toute personne la portant totalement muet, inapte à formuler des phrases compréhensibles. La conversation serait donc très difficile dans ces conditions... et la guerrière n'aimait guère discuter avec les murs. Elle s'approcha alors encore un peut plus du dieu de la ruse sans le quitter des yeux, leva les mains en signe de paix et lui murmura en Jötunnien.

"Je ne vous veux pas de mal... je vais vous aider."

Elle ne s'en était pas rendue compte immédiatement, mais après tout, elle avait vécu de nombreuses année dans cet autre monde, peut-être que c'était sa magie ou une sorte de sens caché qui avait reconnu ou aperçut le flux magique de Jötunn qui irradiait de ce dieu. Combien de minutes s'étaient écoulées ? Impossible à savoir. Le temps restait en suspens tandis que la déesse détourna enfin ses yeux bleu pour les reporter sur le sol à l'extérieur de la cage. La solutions était là. Elle appela les gardes et recula vers le mur du fond afin de s'éloigner des barreaux. Les deux hommes qui l'avaient menée dans la cellule ne mirent pas beaucoup de temps à traverser le couloir, leurs pas résonnaient sous les hautes voûtes.

« Un problème ? »
"Oui... J'ai besoin de lui parler."
« Il n'est pas sourd vous savez, parlez lui.»
"Pouvez-vous lui rendre la parole ?"
« Pas vraiment...»
« Attends... c'est très risqué quand même, mais on pourrais vous aider. »
"Que voulez-vous ?"
« Passer les portes du Walhalla. »

Ils savaient qui elle était et quels étaient ses pouvoirs et il la respectaient. Reginleif ne les connaissaient pas, elle ne savait pas non plus s'ils avaient mené des guerres ou s'ils s'étaient un jour battus vaillamment, méritaient-il vraiment de passer les portes ? En étaient-ils véritablement digne ? Si ce n'était pas le cas, ils allaient le devenir en retirant ce masque de métal du visage de Loki. La Valkyrie se rapprocha alors des barreaux et passa ses mains au travers, paumes tendues vers le bas. Les deux gardes retirèrent chacun un de leurs gantelet dans un cliquetis métallique et placèrent le dessus de leurs mains sous celles de la demoiselle. La procédé ne dura pas bien longtemps, Reginleif ferma les yeux quelques secondes puis elle les rouvrit et s'éloigna des barreaux, laissant sur l'une des mains de chaque garde une marque noir représentant une tête de dragon. Les deux gardes regardèrent cette marque avec fierté et échangèrent un regard d'enfant à qui on vient d'offrir une sucrerie, puis il entrèrent dans la cage, s'approchèrent de Loki et lui détachèrent la muselière. Reginleif gardait les yeux rivés sur le sol pendant la durée de l'opération et jusqu’à ce que les gardes aient terminés et refermé la porte. Tout doucement elle releva la tête pour regarder le dieu captif. Son coeur rata un battement. Plus de muselière pour dissimuler l'horreur et la torture qu'avait due subir cet être... cousues... quelqu'un avait cousu ces lèvres ! Pourtant, la Valkyrie en avait vue des choses horribles, des monstres hideux, des corps en pièce, mais là, c'était un être vivant, un dieu qui plus est, autrefois resplendissant et aujourd'hui attaché à un mur et incapable de parler. Qui avait fait ça ? Depuis combien de temps croupissait-il en ces lieux sombres ? Ce n'était pourtant pas compliqué, il suffisait de voir dans quel prison ils se trouvaient pour se faire une petite idée du tortionnaire. La magie de la protection se mit alors à vibrer à l'intérieur de la déesse. C'est à cet instant qu'elle sentit une douleur atroce lui transpercer la gorge puis tout le corps, lui arrachant un petit crie et la faisant tomber à genoux sur le sol. La cause de cette douleur était due à une sorte de collier au métal arrondis fixé à son cou. Elle avait finit par l'oublier à force de cogiter et ce n'était pas faute d'avoir était prévenue. Par réflexe elle banda de nouveau sa magie pour se protéger et le regretta. Une nouvelle salve de douleur la frappa comme un coup de poing lui coupant le souffle et l'obligeant à retrouver son calme. Assise sur le sol froid, Reginleif tremblante releva doucement la tête vers Loki.


Codage fait par .Jenaa

Revenir en haut Aller en bas

Loki Laufeyson

god of mischief

avatar


Messages : 128
Date d'arrivée : 18/05/2013
Célébrité : Tom Hiddleston.
Crédit : (avatar) crédit - (signature) crédit.


MessageSujet: Re: La Prison - Bad things   Mer 16 Oct - 11:29



enfermer de tout, il perd espoir.
▽ la solitude est une prison. la prison est une solitude éternelle. 

« Qu’on le laisse en paix. Qu’on le laisse mourir. Qu’on laisse son corps épuisé s’affaisser. Sa poitrine se relever pour un ultime souffle avant qu’il ne rende l’âme. Pourquoi vouloir tant le retenir ici alors que plus personne ne voulait de lui ? C’était si injuste qu’on veuille le garder en vie. Seulement parce qu’il était une relique précieuse du roi de ses lieux. C’était horrible de se savoir capable de tout supporter, de savoir qu’il avait déjà subi tant de torture et qu’il en avait survécu mais que la solitude de cette prison macabre lui donnait des envies d’abandonner, de lâcher prise. Peut-être que face à rien, à lui-même, il voyait ses pires craintes, ses pires peurs. C’était cela. Il avait peur de lui. Le monstre. Le rejeté. Le pas normal. Le diffèrent. C’était petit pour un dieu de faire des états d’âmes mais dans cette grande prison vide, il développait des réactions nerveuses qui se nommaient sur Midgard, sentiments. Il devenait faible, il devenait humain. Loki eut même un instant regret pour ses actes qu’il avait fait. Ses vies qu’il avait prises. Mais très vite, et heureusement, il arrivait à se reprendre. Malheureusement, son esprit partait toujours à un moment à la recherche de ces sentiments étranges qui l’affaiblissait. Et face à cette femme étrangère, il se retrouvait totalement démuni, mis à nu sans scrupule. Loki l’observait s’avancer, ses bras remuant légèrement comme s’il cherchait à trouver un moyen de se défaire de ses liens et ainsi être prêt à se battre. Sauf qu’il avait déjà essayé de tirer sur ses liens pendant des journées entières. Jusqu’à l’épuisement. Ses iris vrillèrent dans ce vert émeraude, brûlant de magie alors qu’il s’attendait à un coup. Son corps entier tendu à l’attente du coup fatal. Sauf que rien ne vint. Aucune douleur. Il entendit juste cette voix douce s’élever jusqu’à ses oreilles. « Je ne vous veux pas de mal ... je vais vous aider. » Il fronçait les sourcils alors que la lueur magique dans ses yeux s’atténuait jusqu’à n’être qu’une présence secondaire, juste là pour rappeler qu’il n’était pas entièrement sans défense.

Tout son être semblait animé par quelque chose de bizarre. Quelque chose de lointain mais de puissant. Alors qu’il n’avait jamais appris le Jötunnien, le voilà à le comprendre sans aucun mal. Mais très vite, il se reconcentrait sur son invité et sans comprendre, il l’a vu essayé de parlementé avec les gardes. Et il semblerait qu’elle déteigne quelque chose qui les intéressait. Walhalla. Il en avait entendu parler. Pays recueillant les âmes mortes du règne d’Odin. Elle avait quelque chose à avoir avec Odin alors, son tortionnaire. Se reconnectant très vite à la réalité, à sa réalité, il vu les deux gardes s’approcher de lui, cherchant d’abord à se débattre dans un élan spontané, Loki vint rapidement à s’immobiliser lorsqu’un clic venant de sa muselière lui parvint. Presque docile, il cherchait cependant à les atteindre par sa magie lorsque la peau d’un des gardes entra en contact avec la sienne. Mais ses liens se resserrèrent sur lui et il coupa rapidement son sort dans un gémissement étouffé. Le garde légèrement affecté par son sort, sortit en murmurant à la femme d’un ton haineux : « Les personnes de son espèce sont faites pour rester silencieuse et ne méritent que la souffrance. » Loki aurait bien voulu lui faire retirer ses mots qu’il venait de cracher mais ne pouvant rien faire, il se contentait de le suivre d’un regard mauvais jusqu’à ce que les silhouettes disparaissent derrière un couloir perpendiculaire. Le dieu se retournait alors devant cette prisonnière, la voyant affecté par le même sort qui l’emprisonnait. Une chose affreuse était de retirer les armes aux guerriers. Pour les magiciens, il ne fallait pas les privés simplement de leurs pouvoirs. Les faire souffrir dès qu’ils cherchaient à les utiliser était une meilleure torture. Gardant le contact visuel avec la jeune déesse, il se concentrait sur son flux d’énergie, dirigeant une partie vers sa bouche. Certes les chaînes qui l’emprisonnaient le faisaient souffrir mais il continuait, inversant la torture que l’on avait fait subir à ses lèvres pour ainsi se délivrer. Le fils en or, comme avait désiré son père adoptif, tombât au sol, emportant avec lui le silence du prince. Délivré ainsi de tout obstacle, Loki ne parla pas tout de suite, ouvrant d’abord très légèrement la bouche, se réhabituant à l’utiliser comme un mortel marcherait après avoir eu la jambe cassée. Sa langue sortit d’entre ses lèvres pour hydrater ces dernières, redonnant ainsi un peu de vie à sa peau asséchée. Ses iris n’avait pas arrêté de sonder la femme et après avoir essayé plusieurs fois de parler sans qu’aucun son ne puisse sortir de sa gorge sèche, il put lui dire : « Merci … » Sa voix était beaucoup plus basse qu’à son habitude, roque et mélodieuse à la fois. Il ne s’était même pas rendu compte que le langage qu’il utilisait était celui de sa planète d’origine, de racine. Après avoir attendu un autre instant, digérant le faite qu’il venait de remercier quelqu’un, il recommençait à parler avec toujours autant de difficulté : « N’utilisez pas votre magie, les liens sont fait pour nous, pour retourner notre source de pouvoir contre nous … » Il aurait voulu continuer à parler, redécouvrir le goût de parler mais sa voix avait décidé de s’éteindre là.
(c) AMIANTE




connexion aléatoire, moins présente. je m'excuse auprès de mes partenaires.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://avengers-projet.forumactif.pro

Reginleif L. Valkyrie

Déesse de la protection

avatar


Messages : 100
Date d'arrivée : 28/08/2013
Localisation : Brooklyn
Célébrité : Bridget Regan
Crédit : Tumblr


MessageSujet: Re: La Prison - Bad things   Jeu 17 Oct - 4:41






Bad things
« For nothing is evil in the beginning. »


Les personnes de son espèce... Reginleif ne préféra pas relever et se contenta de dévisager le garde qui s'éloignait déjà. Pour qui se prenaient-ils et de quel droit jugaient-il le dieu de la ruse ? Eux qui venaient d'obtenir un laisser passer pour le paradis, ils continuaient à faire preuve de méchanceté... La Valkyrie se retint de ne pas décocher un coup de poing à cet hurluberlu, enfonçant ses ongles dans la paume de ses mains jusqu'à ce qu'un petit filet de sang se mette à couler. Non elle ne devait pas céder à la colère et s'en prendre aux gardes, vue leur tempérament, ils étaient très bien capables de venir remettre la muselière de métal sur la bouche de son compagnon de cellule. Puis elle retrouva rapidement son calme lorsque les gardes se furent éloignés et se concentra de nouveau sur Loki. Doucement et avec peine elle se releva car elle refusait de rester assise sur le sol, s'accrochant avec force à un barreau afin de se redresser, des morceaux de glace prisonniers de sa chevelure choisirent ce moment pour glisser et venir se fracasser sur le sol. Lorsqu'elle fut de nouveau sur pied, elle manqua de chanceler à nouveau, s’apercevant que les yeux verts étincelant du prince l'observaient toujours. Qu'avait-il bien pu faire pour mériter un tel calvaire ? La Valkyrie avait tout ce qui était en son pouvoir, elle ne pourrait rien faire de plus, persuadée que si elle se servait de sa force pour essayer de le libérer de ses chaînes, le collier qu'elle portait lui lancerait une autre décharge de douleur. Allait-on la torturer elle aussi ? Peut-être... au fond elle s'en moquait et ne préférait pas y penser dans l'immédiat. Il se passa alors une chose étrange, sans que le lien visuel qui les unissait ne se brise, la guerrière sentit un flux d'énergie provenir de Loki. Avant même qu'elle n'ait pu se demander ce qu'il faisait, elle vit un éclat doré se tortiller puis tomber sur le sol. Comment avait-il réussit ce tour ? Avait-il tant souffert auparavant qu'il ne sentait plus la douleur lorsqu'il usait de son pouvoir bien qu'il n'en ait certainement pas le droit ? Elle se rapprocha un peut mais gardant une distance respectable, comme un peut plus tôt. Tendre la main eut été si facile pour toucher ce corps meurtrit, mais elle ne pouvait se le permettre, elle aurait pourtant tant aimé soulagé ses maux, soigner ses blessures rien qu'en le touchant, mais ce n'était pas son pouvoir, elle n'était que la protection et non pas la guérison. Depuis combien de temps était-il dans cet état ? Peut-être qu'il ne parlerait plus jamais... Le temps fut bien plus court qu'elle ne l'aurait imaginé, lorsqu'elle entendit pour la première fois la voix si profonde et mélodieuse du prince d'Asgard, une voix bien différente des autres. A vrai dire c'était la première fois qu'un être supérieur ne s'adressait pas à elle pour lui donner un ordre. Et c'était un "merci" tout ce qu'il y avait de plus sincère qui était sortit de cette bouche qu'un être infâme avait scellé. Incapable de répondre, Reginleif Lydia resta silencieuse et inclina légèrement, mais respectueusement, la tête. Elle n'y fit presque pas attention, mais l'Asgardien l'avait remercié en Jötunnien. Certaines choses ne s'expliquent pas. La Valkyrie ne pourrait certainement plus remettre les pieds dans ce monde glaciale et aujourd'hui, enfermée dans la prison d'Asgard, elle avait trouvé quelqu'un qui semblait partager cette langue.

"Merci du conseil mon seigneur, je ferais attention à partir de maintenant, mais ce n'est pas facile... tout ça est très nouveau."

Une femme de son rang aurait due baisser les yeux lorsqu'elle s'adressait à un être supérieur tel que le prince, mais ce n'était pas le genre de Reginleif, d'autant plus qu'étant tout les deux prisonniers, cela faisait d'eux des captifs mis hors d'était de nuire. Et puis quelque-chose d'indescriptible faisait qu'elle n'arrivait pas à décrocher ses iris bleu de l'homme qui lui faisait face. Il mettrait sans doute un peut de temps à reprendre la parole, c'était déjà un exploit qu'il ait réussit à se resservir de ses cordes vocales pensait l'Asgardienne. Doucement elle poursuivit, le ton de sa voix était malgré elle, emprunte d'une profonde tristesse.

"C'est à cause de mes pouvoirs si je me retrouve ici, personne ne m'a dit que ça pouvait être un fardeau. Il m'ont tout pris. Je ne suis pas une magicienne, je suis une Valkyrie, Prince Loki... plus d'armure, plus d'épée, plus de monture... et même après mon jugement, je doute qu'on ne me les rendent... Pourquoi êtes-vous ici ? Qu'avez-vous donc fait pour que les êtres de ce monde ne vous traite que comme de la vermine et souhaitent ouvertement vous voir souffrir ? Pardonnez mes questions... mais cela fait depuis si longtemps que je me suis absentée. "

N'osant pas poser l'ultime question du "Qui", Reginleif refusait de croire que le père de toute chose était au courant de la souffrance de son fils, pire encore, qu'il en était l'instigateur. Non, elle refusait d'y croire, c'était absurde. Il n'y avait qu'une personne capable de répondre à ses questions, du moins, si cette personne n'était pas trop handicapée par son mutisme qui laissait de lourdes séquelles. Qu'avait-elle d'autre à faire en attendant son jugement ? Rien. Alors, Loki disposait de tout le temps dont il avait besoin pour lui répondre.


Codage fait par .Jenaa

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La Prison - Bad things   



Revenir en haut Aller en bas
 

La Prison - Bad things

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Prison Break S3 (spoiler inside)
» Punjabi Prison Playset !
» Prison Break
» PRISON BREAK - THEODORE BAGWELL
» [Série Us] OZ - Ou la série qui à inspiré Prison Break

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Avengers :: 
Far, far away..
 :: Asgard
-