AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Dossier confidentiel 29PZ357: Anton Dimitri Kovalskovitch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Anton D. Kovalskovitch


avatar


Messages : 24
Date d'arrivée : 18/10/2013
Localisation : Un bon espion de reste jamais au même endroit.
Célébrité : Bryan Cranston
Crédit : Wish'


MessageSujet: Dossier confidentiel 29PZ357: Anton Dimitri Kovalskovitch   Sam 19 Oct - 16:21


Anton Dimitri Kovalskovitch




Nom : Kovalskovitch
Prénom : Anton, Dimitri
Surnom :
Age : 49 ans
Statut social : veuf
Orientation sexuelle : Hétérosexuel
Identité secrète : Earthquaker
Groupe : Vilains
Créature : Humain doté du gêne X
Célébrité : Bryan Cranston
Crédit : Wish




История героя

Base du S.H.I.E.L.D. - Budapest (Russie)

Bâtiment C23 - Secteur nord - 7ème sous-sol - Couloir 19 - Salle d'archivage 0148

Archive 236 - Dossier 29PZ357
Redacteur: agent Clay Quartermain
Sujet: Anton Dimitri Kovalskovitch
Niveau d'accès 7: Autorisation maximale nécessaire

CARTE D’IDENTITÉ DU SUJET:

- Nom: Kovalskovitch
- Prénom(s): Anton, Dimitri
- Nom(s) de code et surnom(s): Earthquaker, sujet 123
- Date de naissance: probablement le 13/12/1964
- Lieu de naissance: Saint Petersburg (Russie)
- Date de décès:
- Lieu de décès:
- Sexe: masculin
- Capacité(s): Morphologie très développée due au gêne X et très forte résistance (capable d'encaisser une vingtaine de balles). Capacité de création d'ondes sismiques par contact violent des mains avec une surface dans un cercle réglable de rayon 20 mètres maximum (capacité donnée par son équipement). Force décuplée pouvant parfois atteindre les trois quarts de la force de l'Abomination. Génie scientifique, espion talentueux, tireur d'élite, maîtrise plusieurs types de combats.
- Equipement: Système de gantelet cybernétique dotant d'une force surhumaine et de capacité à créer des séismes (voir si dessus pour plus d'informations). Gantelets conçus en adamantium, reste de l'équipement en acier inoxydable, ils sont rétractable dans des longs bracelet afin de libérer les mains.
- Origines des capacités: Gêne X, technologie, prodige.

APPARENCE PHYSIQUE:

- Morphologie: grande taille et forte musculature.
- Taille: 1m95
- Poids: 110 kilos
- Couleur de peau: blanc
- Yeux: Bleus
- Chevelure: Aucune (anciennement brun)
- Modification corporelle: ajout d'équipement dotant de deux énormes gantelets d'adamantium. Initiales "S.K." (pour Sofia Kovalskovitch) gravées directement sur la main.
- Style vestimentaire: Variable sous identité de civil. Torse nu sous un rand manteau en cuir marron ouvert avec lunettes noires de protection sous identité de Earthquaker. Etoiles rouges soviétiques peintes sur les gantelets.
- Autre(s) à préciser: Barbus

CARACTÈRE:

- Talent(s): Fin stratège, excellente culture, espion hors-normes malgré sa corpulence, apte à parler plusieurs langues, génie scientifique, bon mécanicien, tireur d'élite (sans gantelets).
- Tic(s) de langage: aucun
- Gestuelle: Aucune spécificités
- Phobie(s): Perdre ce qui lui reste de sa fille Sofia.
- Motivation(s): venger la perte de sa vie d'homme normal en infligeant la même chose à tout le monde et créer le chaos.
- Frein(s) à ses actions: inconnu

GOÛTS:

- Passion(s): la mécanique, l'espionnage et la musique.
- Auteur(s) apprécié(s): inconnu
- Musique(s) appréciée(s): Classique, mais aussi et étrangement le hard rock et le métal.
- Activité(s) artistique(s): Dessin, peinture, piano, violon.
- Sport(s): Boxe française, boxe anglaise, lutte, toutes sortes d'arts martiaux.
- Lieu(x) favori(s): inconnu

ASPIRATION:

- Philosophie: anarchiste et vengeur.
- Religion: aucune
- Projet(s): Créer le chaos par vengeance.

SANTE/HYGIÈNE:

- Etat de santé général: bon.
- Allergie(s): aucune
- Handicap(s): Aucun
- Alimentation: variée
- Sommeil: inconnu
- Tabac: fumeur
- Alcool: forts taux détectés
- Drogue(s): Multiples toxines non-identifiables.
- Relation à l'ordre et à la propreté: hygiène ordinaire, organisation parfaite.
- Autre(s) à signaler:

PSYCHOLOGIE:

- Trouble(s) du comportement: impulsif, violent, nostalgique
- Niveau de nervosité général: très fort
- Niveau de violence général: dangerosité extrême.

BILAN DU PSYCHOLOGUE - Dr. Sean Ruggwain: Sociopathe en puissance =
• Habileté à la manipulation [9/10]
• Aptitude à acquérir la confiance des autres [7/10]
• Compréhension des individus [8/10]
• Don de persuasion [8/10]
• Violence et impulsivité [9,5/10]
Danger: 100 % - Avis médical: isolation totale de Anton Kovalskovitch.

CADRE FAMILIAL:

- Famille: Épouse (décédée), Natalia Kovalskovitch née Klavinski; fille (disparue), Sofia Kovalskovitch.
- Relation amoureuse: anciennement avec Natalia Kovalskovitch
- Ami(e)(s): inconnu
- Autre(s):

RELATIONNEL:

- Comportement général vis à vis d'autrui: froid, misanthrope
- En société en général: facilités à s'intégrer
- Avec la famille, les proches: amical mais limité
- Au travail: Extrêmement rigoureux
- Comportement sur le plan affectif: très aimant
- Orientation sexuelle: hétérosexuel
- Relation au sexe: inconnu
- Comportement dans une relation amoureuse: aimant et protecteur
- Niveau de facilité d'attachement: difficile

VIE PROFESSIONNEL:

- Parcours scolaire: service militaire, reste très vague
- Diplôme(s): inconnu
- Langue(s) parlée(s): Russe, anglais, français, allemand, chinois, arabe, espagnol, coréens.
- Profession: espion du KGB, mercenaire, tueur à gage, chef du gang Red Star.

VIE SOCIALE:

- Nationalité(s): Russe
- Rang social: modeste
- Activité(s) politique(s): aucune

Archive photographique:

1996 [Données secrètes du KGB]
1998 [Prise à Londres]
1999 [Prise à Hong Kong]
2001 [Prise à Berlin]
2003 [Données secrètes du KGB]
2004 [Prise à Sidney]
2006 [Prise à Paris]
2010 [Prise à Los Angeles]
2011 [Prise à Moscou]

PASSÉ DU SUJET:

Rapports détaillés classés dans l'ordre d'acquisition des informations du 25/06/2011 au 08/05/2013 sur le dénommé Anton Dimitri Kovalskovitch alias Earthquaker. Ces rapports se composent d'informations rassemblées par nos services ainsi que des fruits des interrogatoire du dit Anton Kovalskovitch lors de sa capture en 2011.

Remarque: Malgré de nombreuses recherches menées en vain, nos services n'ont toujours pas réussis à vérifier la vérité des écrit du dit Anton Kovalskovitch sur son passé avant son lavage de cerveau en 2003 suite à son intégration au sein du KGB en 1996. Par conséquent, son passé incertain sera conservé pour les descriptions d'événements précédent la dite date.

-----------------------------------------------------------------------

Rapport n°1 acquit le 25/06/2011 à 18:32.
Date: 1996
Lieu: Russie
Contexte: Engagement d'Anton Kovalskovitch au sein du KGB.
Rôle tenu par l'intéressé: Anton Kovalskovitch était alors l'accompagnateur de Natasha Romanoff au piano lors de l'apprentissage de la danse de cette dernière, alors âgée de 17 ans.

Extrait du journal d'Anton Kovalskovitch avant son lavage de cerveau. Aucun fait n'a put être vérifié.

"19 janvier 1996.
Je quittai la salle de danse en éteignant les lumières, mon étuit à violon dans la main. Il ne m'avait pas servit aujourd'hui. J'étais le dernier à sortir de ce grand bâtiment et il faut avouer que quitter la salle me faisait toujours un peu mal au cœur. Ca signifiait que la journée était finie et que j'allais retourner à mon quotidiens affreux, injuste. Faire de la musique pour voir Natasha danser dessus me faisait le plus grand bien, ça mettait un peu de gaieté dans ma vie. Je m'entendais très bien avec Natasha Romanoff, cette gosse avait un sacré potentiel, elle était vraiment douée. Je la considérais un peu comme ma petite sœur que je n'ai pas eus. Enfin, il faut aller de l'avant, chacun sa vie, la mienne est pourrie, celle des autres est géniale, c'est injuste mais c'est comme ça. J'attrapai les clefs de la salle dans ma poche refermai la grande porte derrière moi. Il faisait froid et la nuit était déjà tombée. Je serrai mon manteau autour de moi en descendant les grandes marches et enfourcha ce vieux vélo que j'avais piqué à un flic ivre mort sans jamais qu'on ne me le réclame par la suite. Au moins ça compensait le fait qu'on avait pas de voiture. Ça nous faisait au moins un moyen de transport, aussi modeste qu'il soit. C'est quand même con un flic. Je repris donc la route de ma vieille maison où m'attendaient ma femme et ma fille. Quand j'arrivai devant la porte, je lâchai un soupire de soulagement. Il fallait vraiment que l'on trouve les moyens de s'acheter une voiture. Je fus surpris de ne pas voir ma femme Natalia m'attendre à la porte comme elle le faisait tout les soirs. Elle devait surement être malade et être resté au lit, c'est normal. Je descendit de mon vélo et voulu passer la clef dans la serrure quand je me rendis compte que la porte était ouverte. Étrange, Natalia ferme toujours la porte à clef... J'entrai calmement en me posant des questions et appelai Natalia ainsi que ma jolie petite fille de 12 ans, Sofia. Personne ne répondit. Tout cela commençait à m'inquiéter... Je regardai dans le salon, puis dans notre chambre: personne. Enfin, je me dirigeai vers la cuisine. J'entendis alors comme des cris étouffés. Très vite, je me précipitai avant de tomber nez à nez avec un grand type balafré qui pointait un flingue vers moi. Derrière lui se trouvaient ma femme et ma fille, bâillonnées. Deux types pointaient chacun une arme vers elles. Le balafré me fit un sourire cruel.
- T'as pas rendu le pognon dans les temps Kovy', tu sais ce que ça signifie...
- Non! NON! Pitié pas ça! Pas ma famille! Arrêtez!
- Kovy', on t'as prêté du fric, tu avais deux mois pour le rendre et là ça fait quatre mois... Tant pis pour toi. Tu veux jouer: on va jouer. On va te prendre autre chose que ton fric.
Une larme coula le long de ma joue et je regardai ma famille. Natalia ferma les yeux. Soudain, un des trois types lui colla sauvagement une balle en plaine tête. Je fondis en larme en hurlant tandis que ma fille faisait de même malgré son bâillon.
- Il ne fallait pas Kovy', il ne fallait pas... Emportez la gamine les gars.
Cette fois c'était trop. Je me releva avec peine et tenta de retenir ma petite Sofia en hurlant des insultes à ces salopards. Le balafré tenta de me mettre une balle dans la tête. Je ne recula qu'un d'un pas, comme si ce n'était rien d'autre qu'un coup. Mon la balle qui dépassait quelque peu de mon crâne fumait. Le balafré était bouche bée. Comment est ce que j'avais fais ça? J'étais immortel? C'était incroyable... Mais je ne réfléchis pas et flanquai un grand coup au visage de mon agresseur, puis lui je lui brisai le bras en le retournant afin de lui voler son arme pour lui tirer plusieurs balles dans le torse. Ma rage était à son comble. Le type qui avait descendu Natalia était effrayé et pointait et me tira trois balles dans le torse sans succès. Alors je lâchai un grognement avant de lui coller une balle entre les deux yeux. Je poursuivis alors le type qui portait ma Sofia dehors. Je lui tirai une balle dans la jambe. Il gémit de douleur mais je n'eus pas le temps de l'achever qu'il monta dans un fourgon planqué non loin d'ici avec ma fille et démarra vite. C'était fini, je n'avais aucune chance. Poursuivre un fou du volant en bicyclette était simplement infaisable. Je me mis à pleurer. Ma femme était morte, ma fille disparue et j'avais quatre balles dans le corps. Cette affaire allait faire la une des journaux...

23 janvier 1996
Ma femme a été enterrée hier à un cimetière de Saint Petersburg. Je suis maintenant seul dans ma maison. Je bois, je fume, je me drogue. Je n'en peux plus. J'ai même essayé de me suicider après son inhumation. J'avais gardé mon costume d'hier toute la nuit et n'avait pas dormit du tout. Je déprimais. Aujourd'hui, un type est venu frapper à ma porte. Au départ je ne partis pas ouvrir, je voulais être tranquille. Cette histoire de balles avait bien fait la une en effet. Mais lorsqu'il commença à s'acharner, je partis ouvrir.
- Quoi? Qu'est ce que vous me voulez? dis-je.
Ils étaient en fait deux. Le premier sortit un badge de son porte feuille. Il se dit alors être un certain agent Foskoff au service du gouvernement. Ils me dirent qu'ils étaient au courant pour l'exploit d'il y avait quelque jour et me proposèrent d'entrer au service du gouvernement en participant au programme Luchshe muzhchin (Лучше мужчин)(traduction: Meilleurs Hommes ou Better Men). Je demandai de quoi il s'agissait et ils m'expliquèrent que c'était une série d'expérience destinée à faire de gens ayant un don comme le mien des hommes encore plus fort, des immortels. J'hésitai un instant avant d'accepter leur invitation. Je n'avais plus rien à perdre et en servant le gouvernement j'aurais peu être une chance de retrouver cet ordure qui m'a prit ma fille. On m'annonça que je partais dans deux jours pour commencer les opérations qui allaient apparemment durer beaucoup de temps."


-----------------------------------------------------------------------

Rapport n°2 acquit le 25/06/2011 à 18:32
Date: 23 février 2001
Lieu: Moscou (Russie)
Contexte: Mission d'élimination de Natasha Romanoff
Rôle tenu par l'intéressé: Anton Kovalskovitch était alors chargé d'éliminer Natasha Romanoff pour trahison du KGB en compagnie d'autres agents chargés de la tuer.

Extrait du journal d'Anton Kovalskovitch avant son lavage de cerveau. Aucun fait n'a put être vérifié.

"23 février 2001.
Natasha nous a trahit. J'ai appris ça il y a peu. Pourquoi a t elle fait ça? A cause d'un salaud qui devait la tuer et qui l'a recueillit. Elle nous a tous laissé. Je suis dégoûté, en trahissant le KGB, c'est moi qu'elle a trahi. Moi, maintenant un des agents les plus respectés! Aujourd'hui, on m'a chargé d'une chose: l'éliminer. Je suis un bon agent, je dois obéir. Hier, ils ont encore fait des expériences sur moi et il y a quelque mois, ils m'ont fais une série de deux opération. Le projet Luchshe muzhchin est un véritable cauchemar. La semaine dernière, ils ont encore tués cinq types avec leurs opérations. Je me demande vraiment quand est ce qu'ils finiront toute leurs saloperies sur mon corps. Enfin, aujourd'hui j'étais sur pieds, et mes supérieurs en avaient profité. Nous étions à Moscou, on nous avait dit que Romanoff passerait par là ce jour là. Personne ne savait comment ils savaient ça, mais on préférait de pas poser de question, car si on pause des questions, ça veut dire qu'on réfléchit, et quand on réfléchit, on est pas un bon soldat. Moi je réfléchis, mais je ne le dis pas, ça vaut mieux pour ma peau. En ce moment, j'étais en train de viser la rue avec un sniper sur le sommet d'un immeuble. Sur l'immeuble d'en face se trouvait un autre sniper, l'agent Pokrovsky. Il attendait aussi la même cible.  Nous allions prendre Natasha en embuscade dès qu'elle passerait. Je la vis arriver. Je dis alors à mon supérieur dans ma talkie-walkie:
- Colonel Bortrev, ici l'agent Kovalskovitch. Est ce que vous me recevez?
- Cinq sur cinq. Je vous écoute.
- La cible est en approche, on est en place.
- Très bien. Attendez bien le moment propice, ne la laisser surtout pas fuir. Reçu?
- Cinq sur cinq, colonel.
Je m'adressai alors à Pokrovsky:
- Agent Potrovsky, ici l'agent Kovalskovitch. Est ce que vous me recevez?
- Cinq sur cinq.
- Les ordres du colonel sont simple, on attend le bon moment et on tire, et surtout on ne la laisse pas partir. J'engage le premier tir.
- Bien reçu.
Je reposa ma talkie-walkie à côté de moi et remit mon oeil au niveau du viseur. Natasha approcha calmement... Le moment propice arriva et je commençai à appuyer sur la gâchette... Quelque chose me bloqua. Je ne savais pas ce que c'était. Pokrovsky me fixait avec sa sale gueule de tueur. Stop. Je suis un bon agent, j'accomplie ma mission. Je fronçai les sourcils et me remit à appuyer lentement... Non. Je relevai les yeux et regardai Pokrovsky. Il me parla dans la talkie-walkie.
- Qu'est ce que vous foutez?
- Ne tirez pas!
- Pourquoi je ne tirerai pas?
- Parce que je vous l'ordonne!
- Vous êtes pas mon supérieur... J'obéis aux ordres des supérieurs.
Il visa alors Natasha. Un tir raisonna dans la rue... Ce n'était pas son tir, c'était le miens. Je venais de descendre ce salopard. Natasha était parti en entendant le tir. Depuis toute ces années, je m'étais attaché à elle, je ne pouvais pas la tuer ou laisser quelqu'un le faire. Je fis retentir un autre tir en l'air et appela mon supérieur.
- Ici l'agent Kovalskovitch, vous me recevez toujours?
- Cinq sur cinq. Vous avez eus la cible?
- Négatif Colonel, Pokrobsky a tiré trop tôt et Romanoff a tout vu, elle l'a descendue et n'a pas réussit à me toucher.
- Et merde! Bon, votre mission est terminée Kovalskovitch, rentrez à la base."


-----------------------------------------------------------------------

Rapport n°3 acquit le 25/06/2011 à 18:32
Date: 2003
Lieu: Russie
Contexte: Fin des expériences du projet Luchshe muzhchin et lavage de cerveau de plusieurs agents.
Rôle tenu par l'intéressé: Anton Kovalskovitch était alors le sujet 123 du projet Luchshe muzhchin et d'un projet de lavage de cerveau inconnu des agents.

Extrait du journal d'Anton Kovalskovitch avant son lavage de cerveau. Aucun fait n'a put être vérifié.

"2003, jour inconnu.
Ça fait bientôt 48 heures que j'attend de me faire charcuter par ces sauvages d'intellectuels binoclards. 48 heures que je suis enfermé torse nu dans cette grande cellule froide et dégoûtante. Je n'en peux plus, j'ai faim, j'ai soif. Ils ne nous ont donnés q'une seule fois à boire pendant deux jours, deux gars de ma cellules ont crevé de soif. Aucune ténacité, quel bande de chiffes moles. On est plus que quatre. On a froid, on a faim, on a soif, on est sales, mais on survit, on est des tenaces. L'un de nous, j'ai oublié son nom, marche dans la cellule en cherchant des cafard à écraser pour faire passer le temps. Un autre, je crois que c'est l'agent Loskov, est sacrément mal en point suite à son refus de la dernière opération. Ils l'ont torturés pour qu'il finisse par accepter. Il est assit contre le mur en face de moi, il peut à peine bouger. Enfin, il y a l'agent Pavosky qui est assit sur une vieille couverture qui grouille de mites. Ce fumier a pas voulu nous l'a prêté une seconde et n'a pas parlé depuis que le type dont je ne connais pas le nom lui en a collé un. Je sens que je vais bien m'entendre avec ce type, il est encore jeune par rapport à moi. Il avait bien 29 ans alors que j'en avais 39. Je me suis pris un coup de Pavosky dans l’œil et j'ai un joli coquard, enfin je lui ai rendu en lui flanquant un bon gros coup de poing dans l'entre-jambe, ça l'a calmé. Bref, on est tous un peu mal en point. Je ne sais même plus quel jour on est. Ces derniers jours ont été la pire des tortures. On était 210 il y a bien deux semaines, on n'est plus que quatre. Tout ça à cause de la série de 26 opérations successives. Presque personne n'est capable de tenir dans de tel condition, et l'hygiène est absolument déplorable. J'ai moi même faillis crever avant hier... Il me semble que c'était avant-hier... Enfermé dans une cellule sans fenêtre pendant tellement longtemps, on en perd un peu le sens du temps. Je me décidai à demander son nom à la terreur des cafards. Il me répondit qu'il s'appelait Vlad Abramoff et je lui dis mon nom.
- Pourquoi tu tue tout ces cafards? lui dis-je.
- Des lâches. Ils sont libres. Ils nous nargues.
- Ils sont enfermé avec nous!
- Ils passent par les trous des murs...
Il en écrasa un autre. Ce type avait raison, les gens qui s'enfuyait d'endroit auquel ils sont allé, à la base, volontairement étaient des lâches. J'allais bien m'entendre avec lui. Je lui fis signe que j'étais d'accord de la tête quand on entendit tous le bruit du gardien qui venait ouvrir la porte avec son gros trousseau de clé bruyant. Il appela d'un ton aussi aimable qu'un bourreau:
- Joseph Pavosky.
Il se leva son broncher et avança vers le gardien qui l'emmena en le tenant par le bras. On aurait dit qu'il allait se faire fusiller... Non, c'était pire. Quelques instant plus tard, son cri d'agonie résonna dans les couloirs. Plus que trois. Puis silence complet. Vlad s'adossa contre un mur et cessa de marcher tandis que Loskov attrapa avec difficulté la couverture de Pavosky pour s'enrouler dedans. Abramoff et moi ne dirent rien. On savait que ce type était un bon gars et qu'il méritait bien ça vu ce qu'il avait souffert. Puis le silence régna pendant un long moment et enfin, le gardien arriva à nouveau.
- David Loskov.
Le pauvre se leva avec peine et lâcha sa couverture pour suivre lentement le gardien en boitant. Il ferma la porte derrière lui. On entendit alors deux type causer en russe derrière la porte. Ils parlaient de Loskov.
- Ils est en trop mauvais état, il tiendra pas la première injection!
- Vous êtes sur?
- Mais évidemment! Non, non... Il sert plus à rien.
Vlad et moi baissèrent les yeux, nous savions tout deux très bien ce que ça signifiait. Un instant après, on entendit un bruit de coup de feu dehors. Je soupirai. Je laissai mon journal planqué sous ma jambe un petit instant. Car en effet, Vlad m'avait dit qu'il ne fallait mieux pas écrire ce qu'on savait avant les opérations, car si les supérieurs voyaient ça, on finirait mal. C'est pourquoi je le cachai. Je décidai alors de le reprendre pour me remettre à écrire. On discuta pendant un moment avec Abramoff jusqu'à ce que le gardien revienne encore une fois.
- Vlad Aramoff et Anton Kovalskovitch, tout les deux.
- Tout les deux? demandais-je.
- Ouais, on m'a dit qu'ils avaient plus assez de temps.
- De temps pour quoi? demanda Vlad.
- J'en sais rien moi! Posez pas d'question, vous savez que ça peut vous coûter cher!
On se regarda tout les deux et partit avec le gardien. On marcha pendant deux petite minutes dans les couloirs sans rien dire avant que des scientifiques amènent Vlad dans une salle d'opération. On m'emmena un peu plus loin où d'autre binoclards m'accueillirent comme si j'étais un animal de bétail. Ils m'emmenèrent dans une salle d'opération qu'ils fermèrent à clef et me couchèrent sur une table. Ils enfilèrent chacun des gants et un premier m'injecta un liquide dans le sang qui me fit me tordre de douleur. Je hurlai. Puis une seconde injection arriva, puis une troisième... Enfin, je ne sais pas combien il y en avait. Je perdais la boussole, je ne savais plus où est ce que j'étais. Ils me mirent alors un masque et lancèrent du gaz. Puis plus rien."


-----------------------------------------------------------------------

Rapport n°4 acquit le 26/06/2011 à 11:26
Date: 2006
Lieu: Paris
Contexte: Mission d'infiltration afin de surveiller les manœuvres du gouvernement français.
Rôle tenu par l’intéressé: Anton Kovalskovitch était alors agent du KGB en mission à Paris en compagnie de Vlad Abramoff.

Informations issues d'un interrogatoire. Les propos d'Anton Kovalskovitch ont été conservé par écrits.

"Vous tapez tous comme ça au SHIELD? Franchement, vous pourriez être un peu plus aimable... Et puis vous savez, si vous me pétez la mâchoire, je pourrais plus parler! Réfléchissez y avant de me frapper comme des gorilles. Bon, puisque vous insister, je vais vous le dire, moi, comment j'ai retrouvé cet saloperie de journal que vous n'êtes pas foutu de me rendre.
C'était un 2006, je ne sais plus quel jour. J'étais en mission à Paris avec un vieil ami, Vlad Abramoff, lui même prisonnier aussi... D'ailleurs, vos collègues lui font subir quoi comme horreurs dans les autres salles?
[Il se prit un grand coup dans le ventre] Haha! Vous aimez vraiment ça on dirait! Bon, laissez moi poursuivre. On était s'était infiltrés en tant que nouveaux membres du personnel. On avait pas eut de très gros problèmes jusqu'au moment où le patron du personnel nous a croisé. Vlad a commencé à paniquer et j'ai baissais les yeux. C'est alors que le type qui nous trouvait suspect nous interpella.
- Mais... Je vous ai jamais vu vous! Qu'est ce que vous faites avec les tenus du personnel?
Vlad était perdu mais moi, qui était un peu derrière me retourna et sortit un flingue de ma poche comme si de rien était avant de lui tirer une balle dans le torse à bout portant. Le peu de personnes se trouvant autour paniquèrent et Vlad commença à m'aider à tirer dans le tas. Maintenant on était à découvert... Il fallait qu'on se planque. Je retirai cette saloperie de veste qui me gênait dans mes mouvements et couru en direction de la sortie, si on continuait comme ça on allait se faire chopper par les flics, c'était absolument certain, on ne pouvait pas vérifier ce que faisait le président si celui ci savait qui on était. Bref, Vlad me suivit. On dut flinguer quelques vigiles et on sortit sans trop de problèmes. On partit alors se planquer dans une ruelle pour fuir les flics qui étaient arrivés. C'est alors que Vlad, qui s'était prit une balle dans le ventre, me dit quelque chose d'important.
- Anton... Tu sais... Tu te souviens quand tu t'es réveillé dans la cellule et que tu avais tout oublié...
- Hein? Pourquoi tu me parle de ça?
- Ils ont échoué dans le projet Luchshe muzhchin où tu étais volontaire, mais tu es resté en vie... Et ils t'ont fait un lavage de cerveau, apparemment c'était prévu mais ils nous avaient rien dit... Moi ils ont pas échoué le projet Luchshe muzhchin mais le lavage de cerveau si... Mais ça ils le savent pas. Ils pensent que j'ai tout oublié.
Il sortit de sa grande poche un petit carnet qui dépassait. Il me le donna.
- C'est toi qui avait écrit tout ça. C'était ton journal de bord. Je te l'ai piqué quand ils t'ont emmené à la salle d'opération, ils y ont vu que du feu... Maintenant, puisque je vais peu être crever, je te le redonne.
Bon, on s'en est tiré et les médecins du KGB ont quand même réussit à sauver Vlad.
[On lui demanda quels était les résultats du projet Luchshe muzhchin pour Vlad Abramoff] En fait, lui, ils ne l'avaient pas pris pour un don particulier qu'il avait mais pour son comportement. C'était le genre d'agent qui fait très bien son boulot et je pense que les gars ont voulu le récompenser et faisant de lui un surhomme. En fait, ils lui ont carrément donné un pouvoir, c'était l'opération de Luchshe muzhchin la plus réussit. C'était lui la seul personne à qui on avait pas amélioré un pouvoir, mais ajouté. Ils lui ont refilé la capacité d'avoir des réflexe incroyables et une rapidité au combat vertigineuse, bien plus rapide que la vitesse d'un être humain, même ce cher Captain America. Il faut avouer que ça se rejoint, le cap a toutes ses capacités d'accru, lui n'en a que deux mais en plus amélioré, alors ça se vaut."

-----------------------------------------------------------------------

Rapport n°5 acquit le 26/06/2011 à 11:38
Date: 2010
Lieu: Los Angeles
Contexte: création de l'équipement d'Anton Kovalskovitch et du gang Red Star
Rôle tenu par l'intéressé: Suite à une mission qui tourna mal à Orlando, Anton Kovalskovitch fut mit en congé pendant un long moment. Il décida de se mettre au point un équipement qui remplacerait le programme Luchshe muzhchin en lui donnant ce que les scientifique n'ont pas réussit à lui donné. Le fait qu'il ait retrouvé le peu de souvenirs de sa famille inscrit dans son ancien journal a fait renaître en lui un désir de faire subir aux autres une souffrance telle que celle qu'il a vécu. Il créé alors le groupe Red Star.

Informations issues d'un interrogatoire. Les propos d'Anton Kovalskovitch ont été conservé par écrits.

"Aaah! Mes gants! Mes bon vieux gros gants! Je me demande bien où vous me les avez mis... Bref. C'était à Los Angeles en 2010. Avec quelques agents du KGB dont Abramoff, on avait eut une mission qui a faillit tourner au drame... Plusieurs son morts, Vlad s'est prit une balle dans le ventre et une dans la jambe et moi une dizaine... mais j'ai presque rien eus. Juste amoché. On a eut plusieurs mois de congés pour nous remettre sur pied. Je suis partis dans un appart que j'ai à Los Angeles et j'ai gardé Vlad avec moi. Il avait plus de famille non plus et il devait être surveillé le temps qu'il guérisse de ses blessures. Il était cloué au lit pendant que moi, matin et soir, je cherchais un moyen de m’améliorer physiquement pour pouvoir infliger au monde ce que j'avais vécu. Après tout, il faut partager dans la vie. Jusqu'au jour où j'ai eus l'illumination en regardant la télévision: Le grand tour de Monaco, un type venait de faire un joli petit attentat en faisant péter des voitures, dont celle de Tony Stark qui visiblement faisait le Tour... J'enregistrai alors tout ça et me le repassa en boucle, en zoomnt, en faisant des pause... Juste pour l'équipement de ce malade de terroriste. L’installation était géniale. Je pris des notes. Cette nuit là, les idée fusèrent. Je me fis plein de plans de deux énorme gantelets provocateurs d'onde sismiques à puissance réglable. Je me construis tout l'équipement qui nécessitait plusieurs soutiens pour porter des mastodonte comme ça sur ses mains. Le lendemain j'allais les tester. C'était aussi ce jour là que je m'étai gravé au couteau les initiales de ma fille sur la main pour ne jamais l'oublier. Vlad s'était un peu remit mais il ne marchait toujours pas super bien. Il était au courant et m'aida à mettre au point mon premier essai dans les rues de Los Angeles. Le lendemain, j'arrivai alors sur une des grandes rues de la ville, pas loin de l'U.S. Bank Tower. Mes gantelets étaient rétractés dans des gantelets caché par un grand manteau marron. Je passai inaperçu au milieux des civils avant que je ne m'arrête en plein milieu de la route. Beaucoup se demandait qui était ce malade... Et bah c'était moi! J'ouvris mon manteau pour laisser apparaître mon installation et déployai mes gros gantelets sur lesquels j'avais peins l'étoile rouge soviétique. Certain décidaient de fuir, en voiture ou à pied, tandis que d'autre restaient immobilisés de peur. Je fis tourner le bouton de mes gantelet pour augmenter la puissance et frappa un grand coup sur le sol. Je déchirai la bitume en un simple coup de poing et fit voler plusieurs voiture en riant méchamment. Un type tenta de me rentrer dedans. J'attrapai la voiture à une main et la balançai sur d'autres qui explosèrent. La police arriva très vite mais je suis partis à temps en faisant d'énorme dégâts et plusieurs morts. Je fis exploser plusieurs voiture de police avant de me tirer d'ici. Cette fois je tenais ce qui allait faire de moi quelqu'un de redouté.
Quelques jours plus tard, on vint frapper à ma porte, j'allai ouvrir. C'était une bande de malfrats et braqueur qui avaient tous étaient mis au courant de ce qui s'était passé et qu'ils souhaitaient absolument que j'intègre leur clan. J'acceptai à une seul condition: ce clan, ça serait le miens, et je serai le chef. Pour avoir un type aussi balèze que moi dans leur groupe, ils étaient prêt à tout. Ils tuèrent leur patron et je pris sa place dans un nouveau gang: Red Star. Le clan s'agrandissait de jour en jour, c'est limite si ça devenait une armée. On avait tous obligation de porter un badge représentant un marteau et une faucille de différente couleur pour chaque membre ainsi qu'une cagoule noire. La couleur du badge étant sensé différencier chaque membres même en étant cagoulé. Quelques mois plus tard, je retournai au sein du KGB avant que Abramoff décident de le quitter pour travailler à plein temps dans notre groupe terroriste. Car ça devint un groupe terroriste! Pas qu'un gang de pacotille, haha!"


-----------------------------------------------------------------------

Rapport n°6 acquit le 26/06/2011 à 22:49
Date: 26/06/2011
Lieu: Budapest
Contexte: Evasion d'Anton Kovalskovitch des prisons du SHIELD de Budapest.
Rôle tenu par l'intéressé: Suite à sa capture lors de sa tentative de faire exploser un hôpital de Moscou ainsi que de celle de Vlad Abramoff et de deux de ses hommes, Anton Kovalskovitch s'échappe des prison du SHIELD de Budapest où il a été interrogé.

22:02 : Un gardien de la cellule dans laquelle a été enfermé Kovalskovitch visiblement sujet de corruption fait passer une bombe dans la cellule de Kovalskovitch.

22:05 : Anton Kovalskovitch fait sauter les portes de sa cellule et exécute son délivreur pour ne pas lui donner sa paye.

22:10 : Les forces de l'ordres arrivent et localise Kovalskovitch par caméra de surveillance. Ce dernier délivre Vlad Abramoff puis se prend trois balles. Ils exécutent 5 gardes, un premier à mains nues les quatre autres avec des armes volées puis s'en vont avec ces dernières soit trois pistolets et une AK-47.

22:12 : Kovalskovitch récupère ses gantelets verrouillés dans les bracelets et ne trouve pas le moyen de les redéployer.

22:15 : les deux fugitifs sont à nouveaux confrontés à un escadron de forces de l'ordre. Kovalskovitch vide le chargeur de sa AK-47 et arrache une porte de fer avant de neutraliser la moitié du groupe à coup de porte et le reste avec une nouvelle AK-47 volé à un garde du groupe. Abramoff se prend une balle dans le bras gauche et Kovalskovitch cinq balles supplémentaires.

22:21 : Une explosion retentit dans le bâtiment C22 et plusieurs  caméras du bâtiment sont brouillées.

22:23 : Un grand groupe de forces de l'ordre approche les deux fugitifs dans le bâtiment C22 qui semblent prévoir la stratégie des militaires. Soudain, nous perdons les traces de Kovalskovitch et Abramoff et ne voyons que les corps des militaires exécutés.

22:25 : Les forces de l'ordres partent à la recherche des fugitifs en vain.

22:32 : Les ambulances viennent chercher les agents et militaires blessés.

22:39 : Les ambulances quittent les bases du SHIELD. Les fugitifs n'ont pas été retrouvé et ce sont visiblement échappé des bases.

22:46 : Une ambulance est retrouvée en pleine campagne. Se trouve à bord les deux corps sans vie des ambulanciers.

Conclusion de l'enquête:
"Il semblerait que l’évasion d'Anton Kovalskovitch ait été entièrement préméditée. De toute évidence, l'évadé avait utilisé la corruption pour obliger un garde à lui livrer une bombe à un moment précis de la journée en lui promettant de lui donner l'argent quand il serait sortit, ce qu'il, évidemment, ne fit pas. Suite à son évasion de la cellule, il delivra son bras-droit, ce qui devait aussi être prévu, si l'on en croit les déplacement sans aucunes hésitations d'Anton Kovalskovitch qui semblait avoir étudié le terrain avec attention, de même pour ses gantelets, malheureusement pour lui verrouillés sous leur forme de bracelets. Leur expérience martiale leur aura permis d'éliminer les forces de sécurité en présence et donc de se frayer un chemin jusqu'à l'une des réserves de maintenance, où les individus trouvèrent les composants nécessaires à la fabrication d'une bombe artisanale. La suite est très organisée: les caméras étant brouillées empêchent les agents de voir les actions des fugitifs qui, de toute évidence, se vêtissent de costume d'agent de sécurité pour passer inaperçu et passe pour des blessés afin de donner de fausses indications sur la direction de leur fuite. La fin est évidente: laisser faire les secours qui emportent les deux faux blessés dans une ambulances qui part de la base. Les fugitifs auraient donc supprimé en cour de route les ambulanciers et auraient prit le contrôle du véhicule afin de partir là où personne ne les retrouverait."

Bilan de l'évasion d'Anton Kovalskovitch et Vlad Abramoff: [Pertes matérielles et humaines]
- 7 agents et analystes tués
- 16 agents de polices tués
- 28 blessés.
- 48 500 $ de destructions diverses
- Vol d'une copie de son dossier
- Vol de copies des dossiers respectifs de: Nicholas J. Fury, Clinton F. Barton, Anthony E. Stark, R. Bruce Banner & Steven G. Rogers.

On apprit en 2013 que le groupe Red Star avait profité de l'attaque des Chitauri pour commettre un braquage à Brooklyn. Kovalskovitch avait visiblement trouvé le moyen de déverrouiller ses gantelets.


En dehors, on m'appelle Jodec (et aussi Jude Stark...). J'ai 13 ans et je viens de Normandie. J'ai découvert Projet Avengers grâce à mon premier compte et m'y suis inscrit(e) car j'aime ce forum. Je serai présent(e) au moins sept fois par semaine. Je trouve Projet Avengers génialissime et je me réjouis déjà de rp en votre compagnie. Le code du règlement est validay et sinon, I AM THE DANGER!
Code:
<span class="pris">BRYAN CRANSTON</span> - Anton D. Kovalskovitch


Accord de Natasha pour la partie la concernant.



Dernière édition par Anton D. Kovalskovitch le Dim 27 Oct - 17:59, édité 95 fois
Revenir en haut Aller en bas

Gabriella W. Johnson


avatar


Messages : 84
Date d'arrivée : 29/06/2013
Localisation : Dans mon studio
Célébrité : Gabriella Wilde
Crédit : JANE◊SMITH


MessageSujet: Re: Dossier confidentiel 29PZ357: Anton Dimitri Kovalskovitch   Sam 19 Oct - 17:13


    Re-bienvenue Jude ! ♥️
    Bonne continuation pour ta fiche !

Revenir en haut Aller en bas
http://beyond-the-grave.my-rpg.com/

Wanda M. Maximoff

maximoff twin SCARLET WITCH

avatar


Messages : 119
Date d'arrivée : 18/05/2013
Localisation : un appartement à New York City.
Célébrité : lizzie olsen ♥.
Crédit : romanova (avatar) + tumblr (gifs).


MessageSujet: Re: Dossier confidentiel 29PZ357: Anton Dimitri Kovalskovitch   Sam 19 Oct - 19:33


Re-bienvenu, petit bonhomme. ♥

Bonne chance pour ta fiche, et si jamais tu as la moindre question, eh bien.. Tu sais ce que tu dois faire. ^^

Revenir en haut Aller en bas

Anthony E. Stark

» IRON MAN Ҩ The Stark

avatar


Messages : 365
Date d'arrivée : 18/05/2013
Localisation : Tour Stark ou Villa Stark
Célébrité : Robert Downey Jr. (♥)
Crédit : Avatar > //. Signature & Co > Tumblr.


MessageSujet: Re: Dossier confidentiel 29PZ357: Anton Dimitri Kovalskovitch   Sam 19 Oct - 21:30


Re-bienvenue ! ♥️
Ton personnage promet dis donc. °° J'aime beaucoup ton début de fiche, pense quand même à raconter un peu son histoire.



- i'm iron man -

So if I were to wrap this up tight with a bow or whatever, I guess I'd say my armor, it was never a distraction or a hobby, it was a cocoon. And now I'm a changed man.
Revenir en haut Aller en bas
http://holdingtobeahero.tumblr.com

Anton D. Kovalskovitch


avatar


Messages : 24
Date d'arrivée : 18/10/2013
Localisation : Un bon espion de reste jamais au même endroit.
Célébrité : Bryan Cranston
Crédit : Wish'


MessageSujet: Re: Dossier confidentiel 29PZ357: Anton Dimitri Kovalskovitch   Sam 19 Oct - 21:42


Merci à tous **

Oui oui Tony, ça va venir, j'ai rédigé un bon truc, patience, patience...

Revenir en haut Aller en bas

Logan J. Howlett


avatar


Messages : 71
Date d'arrivée : 15/10/2013
Localisation : Là où il faut, alors surveille tes arrières!!!
Célébrité : Huhg Jackman


MessageSujet: Re: Dossier confidentiel 29PZ357: Anton Dimitri Kovalskovitch   Dim 20 Oct - 14:17


Rebienvenue

Revenir en haut Aller en bas

Sheriden G. Ash'Kagan

» ASH Ҩ It's so quiet here, in your own.

avatar


Messages : 73
Date d'arrivée : 17/08/2013
Localisation : Soit au lycée, quoique je le quitte plutôt vite, le centre commercial, mon appart pourri, ou au SHIELD bien emmerdant comme toujours.
Célébrité : Emma Roberts
Crédit : Tumblr


MessageSujet: Re: Dossier confidentiel 29PZ357: Anton Dimitri Kovalskovitch   Mer 23 Oct - 10:08


[délais accordé jusqu'au 28/10]








I can seem annoying, arrogant, vulgar or like a bitch, as you want. You can offend me, hurt me, scare me if you want. But there's one thing, only one thing that you can't do : it's judge me. You don't know who I am, the person I am or what is my past. If you try... You'll die. So, when do we start ?
Revenir en haut Aller en bas

Anthony E. Stark

» IRON MAN Ҩ The Stark

avatar


Messages : 365
Date d'arrivée : 18/05/2013
Localisation : Tour Stark ou Villa Stark
Célébrité : Robert Downey Jr. (♥)
Crédit : Avatar > //. Signature & Co > Tumblr.


MessageSujet: Re: Dossier confidentiel 29PZ357: Anton Dimitri Kovalskovitch   Dim 27 Oct - 18:31


Pour ma part c'est oui, on attend les autres.



- i'm iron man -

So if I were to wrap this up tight with a bow or whatever, I guess I'd say my armor, it was never a distraction or a hobby, it was a cocoon. And now I'm a changed man.
Revenir en haut Aller en bas
http://holdingtobeahero.tumblr.com

Peter B. Parker

SPIDEY ► I can't control myself

avatar


Messages : 60
Date d'arrivée : 27/08/2013
Localisation : qg du shield.
Célébrité : alyson hannigan.
Crédit : milky way (avatar) + tumblr (gifs).


MessageSujet: Re: Dossier confidentiel 29PZ357: Anton Dimitri Kovalskovitch   Mar 29 Oct - 0:30


Je viens de lire et ça passe aussi de mon côté.
De plus, j'aime comment l'histoire du personnage est présentée.



Dernière édition par Susan J. Storm le Mar 29 Oct - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Anthony E. Stark

» IRON MAN Ҩ The Stark

avatar


Messages : 365
Date d'arrivée : 18/05/2013
Localisation : Tour Stark ou Villa Stark
Célébrité : Robert Downey Jr. (♥)
Crédit : Avatar > //. Signature & Co > Tumblr.


MessageSujet: Re: Dossier confidentiel 29PZ357: Anton Dimitri Kovalskovitch   Mar 29 Oct - 14:26


Validé



- i'm iron man -

So if I were to wrap this up tight with a bow or whatever, I guess I'd say my armor, it was never a distraction or a hobby, it was a cocoon. And now I'm a changed man.
Revenir en haut Aller en bas
http://holdingtobeahero.tumblr.com

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Dossier confidentiel 29PZ357: Anton Dimitri Kovalskovitch   



Revenir en haut Aller en bas
 

Dossier confidentiel 29PZ357: Anton Dimitri Kovalskovitch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [REQUÊTE] Lecture musique à partir de dossier sur HD2
» [RESOLU] créer dossier dans le répertoire application
» HS - spécialement pour Cat
» Primitivisme - Dossier Fac - Besoin d'aide.
» Dossier Adam Hughes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Avengers :: 
Identification
 :: Your ID Card, please! :: Welcome to New York City!
-