AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Danger ! High voltage ! || ft. Maxence Dahmer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Terry J. McPherson


avatar


Messages : 32
Date d'arrivée : 29/06/2013
Célébrité : Tim Roth.
Crédit : PehnPi (avatar) - Yunafire (gifs)


MessageSujet: Danger ! High voltage ! || ft. Maxence Dahmer   Jeu 18 Juil - 18:14


La radio s’alluma brutalement sur un son électro-rock violent. Les oiseaux piaillaient dehors, derrière les volets qui filtraient la lumière matinale en fins faisceaux de clarté. Terry grogna et envoya une main paresseuse sur son réveil tandis qu’il s’étira dans son lit. Ce furent ses supérieurs qui organisèrent sa matinée. Une adresse notée précieusement dans son portefeuille portait le nom du Dr. Dahmer. Jolie poupée blonde, cynique à souhait et chieuse sans nom. Il ne s’y attarderait pas, cette fois, se jurait-il pendant que son café décantait de hoquets bruyants et réguliers dans la machine. Son Smartphone indiquait 07 : 13. Il avait rendez-vous dans deux heures. Fut-il prêt en moins d’un quart heure.

Terry évitait de prendre la voiture en ces périodes de vacances. Plus par économie de patience que d’argent. Les bouchons du matin sapaient toujours son énergie et son moral. Et Dieu sait qu’il en aurait besoin pour son rendez-vous. Du Wolfmother passait dans ses écouteurs pendant que son regard se baladait en dehors de la vitre du bus de ville. De gros nuages sombres pointaient de l’autre bout des gratte-ciels et ses os sentaient l’humidité de l’air malgré la chaleur estivale. Il arriva devant le camp militaire avec une demi-heure d’avance. L’interphone sonna deux fois avant qu’une voix rugueuse à l’accent exotique ne l’accueille.

« Terry McPherson. Matricule n°164 000 03-M0. J’ai un entretiens de prévu dans trente minutes avec le médecin. En fond, on agitait des papiers volants. Le docteur Dahmer, précisa-t-il, sachant d’avance qu’on ignorait le nom du médecin militaire dans le coin. »

Le grand portail émit un grincement sinistre et les caméras se tournèrent en direction Terry. De vastes espaces verts s’étendaient tout autour de lui et une immense statue d’un président décédé s’imposait avec majesté au milieu d’une place d’arme. Terry ôta un écouteur de ses oreilles. Il connaissait le chemin. Une petite route de terre menait vers un bâtiment blanc et propre. Il nota que le docteur Dahmer avait sa place attitrée sur le parking. Petite chanceuse, va. Un parfum d’antiseptique et de poussière embaumait la cage d’escalier d’une atmosphère de clinique. Les murs étaient blancs, les lumières étaient blanches, les salles étaient blanches, les meubles étaient blancs, les employés étaient habillés de blancs. Terry était vêtu d’un tee-shirt noir et d’un vieux jeans aux couleurs de nuit. Il dénotait méchamment. Ses bottes boueuses laissaient une trace de semelle sur son passage. Une infirmière maugréa de faire attention. Terry l’ignora superbement.

Une porte portait une plaque dorée gravé du nom du médecin. C’était joliment orné, il cogna à la porte, ouvrit machinalement et se planta droit comme un I, mains dans le dos, à l’entrée. Il avait retiré le second écouteur de son oreille mais n'avait cependant pas coupé la musique. Pensait-il que ce bilan serait l'affaire de dix minutes. Il calcula. Quatre musiques passeront pendant ce temps-là.

Revenir en haut Aller en bas

Maxence A. Dahmer


avatar


Messages : 18
Date d'arrivée : 10/07/2013
Célébrité : hanna Wähmer


MessageSujet: Re: Danger ! High voltage ! || ft. Maxence Dahmer   Jeu 18 Juil - 21:09


Maxence c'était réveillé à trois heures du matin, elle n'avait pas pu se rendormir. Alors, pour passer le temps, elle s'était préparée à une allure lente et minutieuse, mais ça n'avait pas changé grand-chose, cette activité ennuyeuse n'avais prit que deux heures de son temps. Toute pimpante, Max avait donc décidé de se rendre sur son lieu de travail plus tôt. Aujourd'hui, c'était au camp militaire. Le premier patient n'était là que vers 9 heures, donc elle avait le temps de boire et de lire des dossiers étranges. Dans son 4x4 Maxence n'était pas des plus féminines, c'était un grand doigt d'honneur à sa mère qui lui avait, à la base, offert une voiture de pouffiasse. La radio s'alluma dès qu'elle démarra, tombant sur un vieux bonhomme, parlant d'une voix monotone. La blonde s'empressa de baisser le son, sans pour autant changer de station. Les rues étaient désertes, du moins, peu occupé comparé à la journée. L'homme dans la ''boite à voix'' entama un discourt barbant sur l'homosexualité. Max soupira et trifouilla dans sa boite à gant pour en sortir une clef USB qu'elle brancha au poste afin d'écouter quelque chose de plus... Motivant. La lecture aléatoire se stoppa à ''Marina and the diamonds'', le groupe préféré de sa mère. Elle laissa, c'était assez entraînant.
Arrivé devant les grilles du camp militaire, Maxence montra son badge au gardien, somnolent. Il commença à la draguer, pour ne pas changer, avec son accent provenant d'ailleurs. Max ne répondit pas, elle le regarda, fronça les sourcils et passa. Ils devaient avoir pris l'habitude, depuis petite c'était comme cela que la belle prenait leurs remarques.
Arrivé dans son cabinet, Max s'assit à son bureau, sortit les dossiers de la journée et commença à lire leurs aspects psychologiques. Bien entendu, elle oublierait tous dans la minute qui suivrait, pas par manque de mémoire, mais par un intérêt visiblement inexistant. Un bob, complètement dépendant de son couteau, il dormait même avec. C'était assez rassurant pour elle de lire tous ces documents, elle n'était pas non plus un cas désespéré. Le nombre de psychopathes qu'elle avait vu lui avait bien prouvé qu'il existé pire qu'elle.
Terry. Son premier patient. Voilà un dossier qu'elle n'avait jamais vraiment lu et qui ne l'intéressait pas. Pourtant, cette fois-ci, Maxence ouvrit la petite pochette rouge.

« Mmmh ... »



Pas grand-chose d'intéressant pour ce qui est de sa morphologie monstrueuse. Elle se servit un verre de vodka, quand elle se rendit compte qu'il n'y avait pas besoin de verre. Une bouteille d'une main, le dossier dans l'autre, le docteur lisait des textes peu représentatifs sur le comportement de l'individu. Lassé au bout d'un moment, elle se leva, rangea la paperasse et alluma la radio. De la musique classique. Elle s'allongea sur le lit destiné aux patients et s'endormit.
C'est Nathalie, une des femmes de ménage, qui la réveilla à 8 heures. Maxence eu le temps de boire un café, de se brosser les dents et de se replonger dans la lecture d'un livre aussi ennuyeux que sa matinée, avant de se rendre compte qu'elle était bien trop pomponnée pour recevoir ses patients. Elle se planta devant la glace, cherchant du démaquillant. Elle portait une jolie robe, plutôt courte et décolleté, en mousseline beiges, de petites chaussures à talons assortis, sa blouse de docteur qu'elle portait ouverte et un petit collier soigneusement choisit. Ses cheveux avait été mieux coiffé qu'à l'accoutumé, un peu de maquillage mettait en valeur son visage et elle sentait un parfum sucré.
Mais elle n'eut le temps de rien faire que quelqu'un tapa à sa porte vers 8 heures 30. Son premier patient était, hélas, arrivé en avance. Terry.
Maxence le regarda lasse, sans pour autant montrer son désarroi. Croisant les bras, elle invita l'individu à s'asseoir sur le lit, d'un geste de la main. Il avait encore sa musique allumée, elle s'approcha afin d'écouter la mélodie qui sortait de ses écouteurs et murmura :

« Mmmh... hum. »



Elle passa sa main sur la joue de monsieur Mcpherson afin d'enlever une miette, ou une poussière. Elle sourit et alla s'asseoir sur sa chaise, les jambes croisées sur son bureau, mâchouillant un stylo pris au passage.

« Rien de nouveau ? »



Elle venait de lancer ses mots, non pas pour être sympathique, mais plus pour savoir s'il ne c'était pas fait mal. Il devait le savoir, du moins le croire. Elle portait une certaine attention pour cet homme qui l'attirait beaucoup. Elle se leva, empoigna le désinfectant et du coton. Attendant, adossé au mur.

Revenir en haut Aller en bas

Terry J. McPherson


avatar


Messages : 32
Date d'arrivée : 29/06/2013
Célébrité : Tim Roth.
Crédit : PehnPi (avatar) - Yunafire (gifs)


MessageSujet: Re: Danger ! High voltage ! || ft. Maxence Dahmer   Ven 19 Juil - 18:45



Il la regardait, que trop habitué aux familiarités indécentes de la jeune femme. Il se souvenait pourtant jadis, avoir été sans doute plus impudique que n’importe qui. Sa belle-sœur, encore blanche des expériences de la vie n’avait jamais pu supporter ses déambulations nocturnes dans la maison. Il ne portait rien d’autre qu’une serviette lâchement attachée à la taille qui menaçait de s’envoler à chaque geste un peu brusque. Si aujourd’hui, Terry avait appris à prendre conscience de son intimité, il pardonnait néanmoins la proximité du docteur qu’il pensait tout à fait innocente. Il resta droit et immobile lorsqu’elle pencha son oreille à son cœur. Pour entendre la musique, sans doute plus que ses battements affolés - Terry avait une tension naturellement rapide et puissante mais ce fut la promiscuité de la petite qui fit éclater ses artères. Un peu bouillant, il redressa la tête légèrement en arrière.

« Ça vous plait, demanda-t-il en coupant la musique, pour l'encourager à se décoller de là. Anarchy in UK. Sex Pistols. Ca devrait vous parler. »

Il détendit ses épaules puis la nuque d’un mouvement circulaire rapide. Le plus naturellement du monde, il avait retiré son haut pendant qu'il se dirigeait vers le lit. La bande de gaze blanche sur sa plaie avait jaunit, imbibée d’une substance visqueuse et transparente. Ca sentait fort la pourriture et le sang. Des plaques blanchâtres et écailleuses avaient dû se former autour de l’os gonflé et durcit. Celles qu'il avait pu nettoyer, vers les cervicales, n'avaient heureusement pas eu le temps de s'amonceler. Il avait bien vu que ça se décollait parfois et il avait eu toutes les peines du monde à remettre l’adhésif en place. La perspective de le changer lui avait vaguement effleuré l’idée puisqu’on le conjurait au nom de tous les dieux de visiter son docteur en cas d’infection. Mais Terry était un vieux loup sans peur ni crainte. Aussi avait-il simplement pris l’initiative de doubler la dose de drogue qu’on lui prescrivait tous les mois. Ça avait fait son effet mais depuis deux jours, c’était sans antidouleur qu’il devait supporter son quotidien. A sec. Il avait une flemme monstrueuse de justifier sa consommation fulgurante. Cependant, il jugea que le docteur Dahmer était assez irresponsable pour faire fi de ce détail.

« Si. Il faut nettoyer la plaie. Et j’ai épuisé tous mes stocks d'antidouleurs. Il faut m’en prescrire de nouveaux, asséna Terry, sèchement. »

Il se rendit compte alors de la rudesse de son entrée. Il n’avait pas salué le docteur et avait parlé avec une fermeté presque autoritaire. Il s’agissait de la fille d’un Général des Armée émérite? Aussi indélicat qu'inconscient, il songea qu'un jour, son tact l’emmènerait dans de drôles de situations. La conscience à l’envers, il ne put cependant pas cracher la moindre excuse à l'encontre de Dahmer. Il se braqua plutôt dans un mutisme bougon, trop honteux pour se permettre de lui adresser la parole, trop fier pour en être désolé.

Revenir en haut Aller en bas

Maxence A. Dahmer


avatar


Messages : 18
Date d'arrivée : 10/07/2013
Célébrité : hanna Wähmer


MessageSujet: Re: Danger ! High voltage ! || ft. Maxence Dahmer   Ven 19 Juil - 20:28


Tendu. Voilà comment était Terry, froid et tendu. Pour ne pas changer, mais cette fois les plaies étaient vraiment vilaines, salles et purulentes. Une odeur atroce atteint les narines de Max, l'obligeant à se boucher le nez.

« Bon ! Je ne vais pas te le redire, la prochaine fois que tu vois que ça devient dégueulasse comme cela, tu viens me voir. T'as pas mon numéro ou quoi ? »


S'énerva-t-elle en lui plaçant sa carte de visite dans son pantalon d'une manière sans gêne. Comme si, pour elle, la pudeur n'existait pas.

« Tiens et ne le perd pas. À moins que tu veuilles souffrir inutilement, en même temps, vous, les militaires êtes légèrement masochiste, donc fais comme tu veux. »


Maxence le regarda fixement, avec une tranquillité qui n'allait pas vraiment avec ses paroles.

« Et pour tes antidouleurs... Pas de soucis. Si tu augmentes les doses, un jour ça ne fera plus d'effets, mais c'est ta vie j'ai envie de dire. »


Sèchement, Max enleva les bandes de gaze et les jeta dans la petite poubelle sur le côté.

« Tu ne dois pas avoir beaucoup de femmes dans ton lit pour te laisser pourrir comme tu le fais. »


Marmonna le docteur. Pas par méchanceté, pas par intérêt, mais parce qu'elle l'imaginait vraiment, seul, dégouttant, dans un appartement aussi puant que lui. Il n'avait pas vraiment l'air de tenir à la vie, pourtant il était plutôt beau et pas trop salle. Il sentait même bon, quand il ne baignait pas dans une odeur de putréfaction. Mais Maxence a toujours eu des goûts étranges, jamais vraiment très fiables.
À l'aide de compresses imbibées de désinfectant, Mademoiselle Dahmer nettoya toutes les plaies présentes sur son patient. Ce procédé lui pris un moment, décrassant les amas de sang et de liquides visqueux qui s'étaient amassé autour des os de Terry. Quel crétin, il n'était même pas foutu de prendre soin de lui. Max était du genre trop fainéante pour tout, mais ne se laisserai jamais devenir un amas de pus vivant. Elle soupira en inspectant son corps afin de vérifier s'il ne c'était pas blessé davantage. Son regard s'arrêta sur son ventre. Elle avait toujours eu un faible pour les muscles, du moins, les biens taillés. Non pas les gros bodybuildés ou les molosses, mais plutôt les militaires qui ont souvent de beaux muscles comme ceux de Terry. Elle glissa sa main sur ses abdos et s'arrêta à une petite coupure. Armé de désinfectant et de coton, Max nettoya la petite plaie. Elle se redressa et murmura :

« Aux jambes, tu n'as rien ? »


Ses vacances avaient l'air plutôt agité, vu l'état de ses contusions. Elle se releva et avec ''douceur'' elle lui ordonna d'enlever son pantalon.

« Enlèves. Gardes ton boxer bien entendu. »


Le nombre de patients ayant enlevés leurs sous-vêtements alors qu'elle demandait simplement de montrer leurs jambes. Elle n'avait pas envie de se retrouver dans une situation gênante, où elle serait plus bloquée qu'autre chose. En attendant que le mutant se déshabille, Max se servi un verre de bon whisky.

« T'en veux ? »


Sans même attendre qu'il réponde, elle lui servi un verre et le posa sur une tablette, près de lui. Une cigarette, un verre d'alcool, voilà tout ce dont elle avait besoin. La tension était vraiment intense quand elle était avec cet homme, trop, des fois. C'était relativement dur pour elle de se retenir, mais elle ne manquait pas de self-Control. Elle se posta devant la fenêtre, regardant un oiseau en train de se faire bouffer par un plus gros. Elle sourit et murmura, tout en étant dos à Terry :
« T'en fais pas, t'es mignon même avec une croûte de pus dans le dos. »


Son ventre gronda légèrement, elle avait faim. Pour ne pas changer, Max avait oublié de déjeuner. Elle se retourna pour fouiller dans son tiroir, afin de voir si elle n'avait pas quelques biscuits, mais se stoppa net.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Danger ! High voltage ! || ft. Maxence Dahmer   



Revenir en haut Aller en bas
 

Danger ! High voltage ! || ft. Maxence Dahmer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Connecter/Connexion servo High Voltage/7.4v sur récepteur 6v
» Ubec 7V pour Servo/Servos 7V High Voltage/Haut Voltage
» E-revo et Novak HV Pro
» Bests scène d'actions films asiatiques ( Donnie Yen , Bruce Lee , Jet Lee ext...)
» [New] Servos High Voltage par Radiopost

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Projet Avengers :: 
New York City
 :: The Queens
-